SANTE

Commissions d’enquêtes dans plusieurs hôpitaux

14 Fév 2019
205 fois

Sur les bases de rapports qui lui sont parvenus et des revendications formulées à divers niveaux au sujet de la qualité de services et de la prise en charge des citoyens en matière sanitaire, le wali de Batna, M. Saïouda Abdelkhalek, a pris au courant de cette semaine la décision de dépêcher une commission d’enquête au niveau de bon nombre d’établissements du secteur de la santé disséminés à travers le territoire de la wilaya. Dans une de ses récentes déclarations, M. Saïouda, n’a pas caché son mécontentement au sujet de l’état dans lequel se trouve le secteur de la santé : « Une commission d’inspection locale est nécessaire pour un diagnostic précis et une prise de mesures nécessaires pour remédier à la situation. Il y a des fuites en avant de certains responsables qui n’ont pas d’autorité sur le personnel, un laisser-aller ouvert sur divers espaces et tant d’autres points négatifs qui doivent être éliminés. On est payé pour travailler et que ceux qui ne le font pas n’ont qu’à plier bagages. ». La wilaya de Batna dispose actuellement de plusieurs hôpitaux, d’un CHU, d’un centre anti-cancer et de centaines de structures dont des polycliniques, salles de soins, maternités, cliniques privées, centres médico-sociaux, cabinets de dentistes et pharmacies entre autres. Tous corps confondus, le personnel activant dans la santé y compris celui relevant du secteur privé, est de l’ordre de plus 7200 employés. Ces bases d’appui sont mobilisées pour prendre en charge une population évaluée à environ 1.200.000 habitants peuplant 61 communes. Des milliards de dinars accordés issus de divers programmes de développement, ont été investis dans le secteur de la santé pour une prise en charge convenable des citoyens à commencer par la réalisation de nouvelles infrastructures et l’acquisition d’équipements jusqu’aux opérations de rénovation et de réhabilitation. Mais, des dysfonctionnements voire des carences font en sorte que les citoyens éprouvent des difficultés à avoir accès à des soins. Les points noirs persistants sont vécus en milieu rural où la wilaya de Batna se distingue par un éparpillement incohérent avec des hameaux et des îlots d’habitations épars faisant en sorte que des contraintes apparaissent à ce niveau. Des salles de soins fermées, des équipements en panne depuis des années, le non-respect des horaires par le personnel, les évacuations de nuit, le manque d’ambulances dans certaines zones, le manque de personnel soignant, la gestion aléatoire des déchets hospitaliers, le manque de médicaments, les maladies à déclaration obligatoire, le problème des logements de fonction et la fermeture de certaines salles de soins dès la fin de l’après-midi, entrent à chaque fois en jeu. 

Nasreddine Bakha

Dernière modification le mercredi, 13 février 2019 20:40
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85