Etablissement hospitalier de T'kout

Un nouveau pavillon pour les malades atteints de silicose

15 Déc 2020
3021 fois

Dans le cadre de la prise en charge des malades atteints de la silicose et en application à des directives émanant de la wilaya de Batna, il a été récemment procédé à l'ouverture d'un service spécialisé dans les maladies respiratoires au niveau de l'établissement hospitalier de T'kout, localité située à 95 kilomètres au sud-est de Batna. La cérémonie d'ouverture a été organisée en présence du personnel médical et paramédical, de représentables locaux ainsi que de représentants de l'association des malades souffrant de silicose. L'événement tant attendu de ce service hospitalier d'une très grande utilité dans cette zone montagneuse difficile d'accès, sera accompagnée, selon des sources officielles, par la réception de réservoirs et autres équipements d'oxygène . Pour rappel, le problème de la silicose, une maladie respiratoire est apparue dans la région de T'kout avec la mort jusqu'à présent de plus de 200 jeunes et moins jeunes tailleurs de pierres après l’inhalation de poussière de silicate ponctuée par l'apparition de graves problèmes respiratoires. En effet et dans le but de subvenir à leurs besoins familiaux et nourrir leurs familles, plusieurs centaines de jeunes et de moins jeunes, dont l’âge varie de 17 ans à 50 ans originaires des Aurès profonds, allant d’Arris, à T’kout, en passant par Tighanimine, Ghassira,et Kimmel, sont devenus par la force des choses des tailleurs de pierres offrant leurs services pour la réalisation de constructions un peu partout à travers les divers espaces du pays et centres urbains d'importance dont Constantine, Tlemcen, Sétif, Béjaïa, Alger et Oran entre autres. Travaillant à l‘aide de tronçonneuses et sans aucune protection, les tailleurs de pierres exercent au noir, sans assurance et sans aucune prise en charge en cas d’accident ou d’atteinte par une maladie quelconque. Ils sont sollicités pour effectuer un travail mais lorsqu’ils tombent gravement malades des suites de complications respiratoires, ils sont abandonnés à leur triste sort . La maladie de la silicose avec son lot de terribles souffrances, s'apparente à un véritable fléau à tel point que les associations locales, les médecins et divers intervenants demandent un bannissement du métier de tailleurs de pierre tel qu'il est effectué actuellement, c'est-à-dire sans aucun support protecteur. Les uns et les autres demandent une intervention des pouvoirs publics pour donner un métier compensatoire aux tailleurs de pierres pour que s'arrête l'hécatombe. Outre les personnes décédées de silicose, on relève que des dizaines d'autres sont gravement atteintes et ont été prises en charge chez elles moyennant des supports de respiration par apport d’oxygène en bouteilles..

Nasreddine Bakha

Dernière modification le lundi, 14 décembre 2020 20:53
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85