Batna

Des chercheurs italiens reconstituent en 3 D l'antique cité de Timgad

21 Déc 2020
4026 fois

Une équipe de chercheurs italiens a, récemment, procédé à la reconstitution en 3 D de l'antique Timgad, située à 36 kilomètres à l'Est de Batna, fondée en l'an 100 par l'empereur romain Trajan et surnommée à juste titre la Pompeï de l'Afrique du Nord. Ainsi, sur les bases d'études architecturales, d'archives, d'observations scientifiques des vestiges, de fouilles et de travaux monographiques, l'équipe de spécialistes en question a mobilisé des technologies de pointe pour reconstituer la cité antique avec ses monuments de valeur et permettre aux citoyens algériens et à ceux d'autres pays de plonger dans le passé lointain et d'avoir une idée globale sur tout ce qui a trait à ce site archéologique classé patrimoine international par l'UNESCO. D'une conception exemplaire, Timgad illustre parfaitement l'urbanisme romain planifié. Dès le milieu du IIème siècle, la cité a connu une croissance remarquable et une prospérité favorisant son développement et ayant fait en sorte qu'elle connaisse une extension hors des remparts initiaux et des édifices publics avec la construction de nouveaux quartiers et de nouveaux sites englobant le capitole, des marchés, des thermes, des temples ainsi que des résidences privées. Mais après plusieurs siècles consécutifs de bien-être, Timgad l'antique penche vers le déclin aboutissant à sa destruction en 430 suite à l'invasion vandale. Avec la reconquête de la cité , celle-ci reprend ses activités et se développe à la faveur de la construction de forteresses en 539. En somme, le site archéologique de Timgad avec ses ruines et ses vestiges est aujourd'hui plus ou moins assez bien protégé contre les agressions humaines se caractérisant par le pillage des objets et des fouilles clandestines commises par des criminels qui ne reculent devant rien. Sa présence en tant que site touristique de valeur, immortalise une époque révolue et une épopée ayant donné à travers les siècles, à Timgad appelée aussi Thamugadi, la force de résister aux phénomènes naturels entre intempéries, inondations, glissements de terrains, et tremblements de terrains entre autres ainsi qu'aux multiples agressions provenant des riverains se résumant aux jets anarchiques d'ordures à proximité du site sans oublier les constructions qui se sont rapprochées outrageusement des limites initiales de l'antique cité.

Nasreddine Bakha

Dernière modification le dimanche, 20 décembre 2020 21:05
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85