Distribution de l’eau potable

Perturbation au niveau de 12 localités

28 Mar 2021
1450 fois

Les travaux périodiques d'entretien du barrage de Koudiet Lemdouar dans la wilaya de Batna ont été engagés, hier, par des équipes techniques, ce qui implique qu’un arrêt momentané d'alimentation en eau potable touchera durant les dix prochains jours, au moins 12 communes. Ainsi, des perturbations en eau seront observées au niveau des 4 couloirs desservis à partir du barrage en question.Il s'agit du 1er couloir assurant l'eau potable aux agglomérations de Batna, Hamla, Tazoult, Aîn Touta et Barika, du 2ème couloir desservant une partie de la wilaya de Khenchela, du 3ème couloir alimentant Arris et Ichmoul et enfin du 4ème couloir concernant Aïn Yagout, Chemora et Ououne El Assafir. Les travaux d'entretien sont axés sur le curage et le nettoyage des bassins de sédiments qui provoquent l'envasement du bassin réservoir de Koudiet Lemdouar d'une capacité globale de 74 millions de m3 et dont le bassin versant couvre 59.000 km2. L'opération de nettoiement en elle-même, intervient à un moment où le barrage connaît une baisse de niveau conséquente en raison du manque de précipitations. Le tout destiné à garantir à la population locale une eau de qualité acceptable. L’évacuation de la vase des barrages est un travail difficile et coûteux mais il a le double avantage de nettoyer les fonds et de récupérer la vase pour l’exploiter ensuite dans le domaine agricole, industriel et artisanal. Pour éviter l’envasement et permettre une longue durée de vie aux barrages, des techniques d’entretien et de protection sont adoptées de par le monde. Ainsi et bien avant sa mise en service, tout barrage doit faire l’objet d‘une attention particulière et d‘une protection efficace contre les effets dévastateurs de l'érosion du sol et des conséquences graves de l'envasement. Cette approche concerne, à titre d'exemple, le barrage d'Ourkis en phase avancée de construction dans la wilaya d'Oum El Bouaghi. Pour rappel, il a été procédé, il y a quelque temps de cela, à la validation au niveau national de projets destinés à protéger les barrages de la région des Aurès et ses prolongements contre le phénomène de l'envasement. Ce qui a abouti de suite à la plantation de centaines d'hectares d'arbres au niveau des bassins versants de 3 barrages à savoir celui de Koudiat Lemdouar dans la wilaya de Batna, celui de La Fontaine de la Gazelle,dans la wilaya de Biskra ainsi que de Foum El Gharza, lui, aussi, situé dans la wilaya de Biskra. Sachant que le bureau d'études canadien TECSULT a mis en évidence le fait que pour éviter l’envasement, les bassins versants des barrages doivent impérativement être plantés d'arbres. Les travaux de plantation d’arbres sous forme de ceinture de protection ont démarré malgré les contraintes ayant surgi du fait que de telles opérations nécessitent beaucoup plus de moyens humains et financiers, que ceux ayant été initialement mis en place. Selon des statistiques officielles, plus de 50 millions de m3 de vase se déposent chaque année au fond des 100 barrages disséminés à travers le pays. Les barrages réservoirs tels que ceux d’Oued Fodda, Ighil Emda, Zardezas, Bouhnifia, K'sob et Fergoug entre autres… finiront par périr à moyen terme, si des opérations de curage ne sont pas effectués à temps.  

Nasreddine Bakha

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85