Batna

Mort subite du petit Yahia au Chu

19 Sep 2021
390 fois

Le petit Yahia Lounanssa, âgé à peine de 3 ans, qui était en phase finale de partir à l'étranger pour effectuer une opération chirurgicale, est subitement décédé au niveau du centre hospitalo-universitaire de Batna où il a été admis pour cause de saignements répétitifs. Il était atteint d'une maladie génétique rare appelée Syndrome de Wiskott-Aldrich (SWA), se caractérisant par une tendance accrue aux saignements, à l'eczéma et aux infections. L'unique traitement curatif pour cette maladie est la greffe de cellules souches hématopoïétiques qui doit être réalisée le plus tôt possible avec un donneur compatible. Sans greffe, la majorité des patients décèdent généralement avant d'avoir atteint 15 ans, selon des spécialistes dans le domaine. Ses parents ont frappé à toutes les portes des hôpitaux spécialisés en maladies infantiles, que ce soit à l'échelle locale, régionale ou nationale, mais aucun d'entre eux n'a pu le prendre en charge en raison de l'inexistence de services spécialisés en matière de greffe des cellules souches. Face à la dégradation de l'état de santé de leur enfant et à la souffrance qu'il endurait, les parents de Yahia contactent des services hospitaliers étrangers qui leur indiquent qu'ils sont prêts à intervenir mais qu'il faut l'équivalent de 1 milliard 800 millions de centimes pour effectuer l'opération chirurgicale, une somme hors de portée de cette famille modeste originaire de la localité de Sefiane non loin de N'Gaous et vivant à AïnTouta dans la wilaya de Batna. De suite, les parents en question lancent un appel urgent aux bienfaiteurs à travers le territoire national pour réunir la somme. Nous avions publié dans les colonnes de notre journal tout ce qui a trait à ce cas nécessitant des actes effectifs d'aide financière urgente. Des associations, des organismes et de très nombreux intervenants ont participé à un élan remarquable de solidarité ayant finalement permis de collecter 1 milliard 800 millions de centimes pour sauver la vie de Yahia. Le père de ce dernier s'exprime : « Nous remercions de tout cœur tous ceux qui nous ont aidés à réunir l'argent. Avec le soutien de citoyens, j'ai tout préparé et il ne restait plus qu'à partir. Mais la veille du voyage, Yahia a commencé à saigner abondamment. Je l'ai emmené à l'hôpital de N'gaous et on l'a transféré au CHU de Batna où il a rendu son dernier souffle». Le cas émouvant de cet enfant a touché plus d'un à l'image de sa large diffusion sur les réseaux sociaux et de la présence d'une foule nombreuse composée de jeunes et moins jeunes venus de toutes parts pour assister à l'enterrement dans le cimetière de Sefiane, localité située à 74 kilomètres au Sud-Ouest de Batna. 

Nasreddine Bakha

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85