Un gage de bonne volonté

22 Avr 2017
188 fois

 Ahmed Gaïd Salah a fait hier une annonce  dont on peut dire, en toute objectivité, qu’elle est révolutionnaire. De quoi s’agit-il ? Du vote des militaires, pardi ! Ils ne voteront pas dans les casernes, lors des législatives du 4 mai prochain, mais comme simples citoyens dans leurs lieux  de résidence. Pour qui connait les usages électoraux, cette décision prise , à non plus douter en concertation avec le président Bouteflika, est un tournant majeur  qui ne manquerait pas d’impacter positivement  la consultation électorale du 4 mai. Car le vote des  corps constitués (militaires, policiers et agents de la Protection civile) a toujours constitué une éternelle pomme de discorde entre les partis d’opposition et le pouvoir. Ce dernier  a toujours été accusé d’utiliser les  votes des  corps constitués (qui représentent quelque chose comme  un million de voix)  pour faire pencher la balance en faveur  des partis  qui lui sont acquis. Il n’y a pas que les partis d’opposition à épingler le pouvoir algérien  sur le vote des corps constitués,  il y a aussi les observateurs internationaux qui ont toujours émis des signaux négatifs, à ce propos. Dans leur rapport, au sujet des législatives de 2012, les observateurs de l’UE avaient recommandé aux autorités  algériennes  plus de transparence dans le vote des corps constitués. C’est désormais chose acquise pour les militaires et, à ne point douter  la police et la Protection civile emboiteront  le pas  à l’institution militaire  qui, en agissant de la sorte,  montre la voie et s’inscrit de plain pied  dans l’esprit  de la nouvelle constitution. La  décision de faire voter comme de simples citoyens , dans leurs lieux de résidence vaut surtout comme une nouvelle garantie  de transparence et de bonne foi du pouvoir à organiser  des élections à la régulière.  Il y a eu  déjà toute une série de dispositions qui s’inscrivent dans le souci de transparence, comme la remise des listes électorales aux partis, les dépouillements publics et la remise des PV , la mise en place de la Haute instance Indépendante de Surveillance des Elections(HIISE), Mais force est d’admettre que  la décision annoncée   par Gaïd Salah  constitue , en quelque sorte, la garantie par excellence qui se traduira par un surcroît de crédibilité sur les prochaines  élections. Mais surtout un gage de  bonne volonté de la part du pouvoir quant à ses intentions. Et c’est de bon augure pour le scrutin du 4 mai. 

 H.Khelifi

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85