Bedoui et Louh, un tandem qui monte

18 Mar 2018
531 fois

Nouredine Bedoui et Tayeb Louh ont co-présidé hier au Centre international des conférences la Conférence internationale sur la promotion politique de la femme. Avant le début des travaux, les deux hommes ont pu voir ensemble une exposition consacrée aux activités de la femme et son rôle au sein des organes et institutions nationaux. Si la  présence du ministre de l’Intérieur à cette conférence se justifie par le fait qu’il en l’initiateur , en collaboration avec  le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et  l’ONU Femmes, celle de Tayeb Louh se justifie par le fait , aussi, qu’il était chargé de lire à l’assistance le message du président Bouteflika. En fait, c’est la deuxième fois, en quelques semaines, qu’on voit les deux ministres côte à côte. La première fois c’était il y a quinze jours, lors de la très médiatisée visite du ministre saoudien de l’Intérieur. La semaine dernière, c’était encore Tayeb Louh qui est allée à Tamanrasset pour porter la voix du président Bouteflika aux populations locales, dans une région en proie à des velléités de révolte. Les apparitions de ces deux ministres de souveraineté, qui plus fait objet d’une mise en scène médiatique, ne saurait être imputable aux caprices du hasard. Et surtout pas en politique où , comme on dit, « le diable se cache derrière le détail. Très curieusement, la montée de ces deux ministres correspond à la mise en éclipse d’Ahmed Ouyahia réduit au silence (imposé ou choisi) depuis son recadrage par la président Bouteflika, au sujet du fameux partenariat Public/Privé(PPP). Depuis ce rappel à l’ordre, Ouyahia s’est confiné dans une stricte activité protocolaire, se gardant de toute déclaration. Même en tant que SG du RND, pareil, c’est son plus fidèle lieutenant Seddik Chihab qui est passé aux commandes pour présider les deux réunions des militantes du parti à Msila puis à Oran , jeudi aux complexe des Andalouses. Certes, Ahmed Ouyahia est chargé par le président de la République de le représenter à la réunion de l’Union africaine qui se déroulera le 21 mars à Kigali, mais le constat est bien là. Et du coup   un certain nombre d’interrogations sont incontournables pour comprendre de qui est le nom de ce « manège » où l’on asssite à l’éclipse du Premier ministre et le passage à la lumière de deux ministres et pas des moindres. S’agit-il pour eux d’une sorte de tour de chauffe en prévision d’un prochain nouveau casting, dans la perspective de 2019. Il est vrai que s’agissant de Bedoui, des commentaires de presse l’ont dèja donné comme successeur d’Ahmed Ouyahia. Et dans ce cas, quel rôle pour le second larron, c’est Louh ? Peut-être qu’on le prépare pour prendre le FLN, en remplacement de Djamel Ould Abbès dont les bourdes semblent contrevenir au climat souhaité pour lancer dans les meilleures conditions de sérénité la présidentielle 2019.

H.Khellifi.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85