On prend les mêmes….

05 Avr 2018
259 fois

Et le gagnant c’est…. Ahmed Ouyahia ! Eh oui ! Sa tête a été massivement mise à prix ces dernières semaines. Lui-même semblait prendre son mal en patience et est resté à la marge en attendant la sentence qui l’aurait envoyé au purgatoire-une période de repos forcé. Erreur. Ahmed Ouyahia sera encore là et peut être jusqu’à avril 2019, à la tête du gouvernement. Son maintien est la plus grande surprise du léger remaniement opéré hier par le président de la République. Leger par rapport aux attentes surtout avec cette multitude de mouvements sociaux dont les plus récurrents et les plus graves aussi sont ceux des départements de la Santé et de l’Education. Et, surprise, Mme Benghebrit et M. Hassebllaoui sont maintenus à leurs postes au grand dam des syndicats autonomes de l’Education et celui des médecins résidents qui viennent de prolonger leur grève pour un 5èmemois. Ces deux ministres «à problèmes», sont donc très soutenus en haut lieu. Ce ne sont ni les médias ni les acteurs politiques et associatifs qui décident. L’opinion publique s’attendait à un large remaniement de l’équipe gouvernementale à une année de la présidentielle histoire de lui donner un peu d’allant et de consistance. Il n’en est rien. Le président s’est contenté de remplacer les titulaires de deux portefeuilles économiques peu performants dans leur secteur que sont Benmeradi pour le Commerce et Mermouri pour le Tourisme.  Quant à El Hadi Ould Ali, à la tête de la jeunesse et des sports depuis 2015, tout porte à croire que son interventionnisme dans les affaires des Fédérations sportives et le Comité olympique algérien (COA) semblent avoir été derrière son départ du gouvernement. En gros, ce lifting est inversement proportionnel aux attentes des algériens mais surtout aux enjeux politiques,  économiques et sociaux. Tout çà pour si peu ! C’est un peu le sentiment que cette nouvelle «livraison» de Bouteflika suscite, alors  même que le pays baigne dans une atmosphère délétère marquée de polémiques, de grèves, de spéculations sur le 5ème mandat, et de blagues qui ne font plus rire Ould Abbès. A moins que, vu d’en haut, on considère qu’il n y a pas le feu à la maison et que le pays baigne dans la sérénité. Le président a donc choisi de prendre les mêmes et recommencer l’aventure pour un autre tour…Il n’est pas non plus exclu  qu’il ne décide de lifter encore son équipe durant l’été, en fonction des évolutions et des positionnements politiques à venir. A une année de la présidentielle, les calculs sont censés être d’une précision chirurgicale. 

 Imane B.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85