Djamel  la gaffe !

14 Avr 2018
264 fois

Décidément, le secrétaire général du parti FLN se mêle de tout y compris de ce qui ne le regarde pas du tout. Jeudi et au lendemain de la catastrophe aérienne qui a bouleversé tout le pays, il a encore raté une occasion de se taire. En effet, Djamel Ould Abbès, a cru bon et opportun de se substituer aux institutions de l’Etat et donc, le ministère de la Défense, pour s’épancher sur le bilan dramatique de l’accident de l’avion militaire devant relier Tindouf depuis Boufarik. Ould Abbès qui s’autoproclame porte-parole de l’Etat algérien, a ainsi maladroitement évoqué sur une chaîne de télévision la mort d’une trentaine de cadres du Polisario. Quelle mouche l’a donc piqué pour se permettre d’éventer une telle précision extrêmement délicate et sensible en ce sens qu’elle concerne l’encadrement de la République sahraouie ? Il n’est  même pas exagéré de dire qu’il s’agit presque d’une révélation d’un secret  de Défense, voire d’Etat. Preuve en est que le royaume du Maroc a saisi au vol cette information «chaude» pour conclure que la direction du Polisario est décapitée. Les médias du Makhzen se sont emparés du «tuyau» que leur aura donné Ould Abbès pour se féliciter de la mort des «Polisariens» dans l’accident de Boufarik. De l’agence MAP, au Matin en passant par 360ma et Yabiladi, l’affaire du décès des membres du Polisario a presque fait passer au second plan le drame humain qui a choqué les Algériens avec ce bilan macabre de 257 victimes. Il est tout de même assez bizarre que le responsable du premier parti du pays soit à ce point inconscient pour révéler des informations aussi sensibles et qui devaient être cachées y compris pour le grand public. A trop vouloir se présenter comme un homme au fait de tout ce qui se passe dans la pyramide du pouvoir, Djamel Ould Abbès a commis une erreur grave indigne de son statut. Après sa bourde, l’ambassade la République sahraouie à Alger a été contrainte de publier un communiqué confirmant la mort d’une trentaine de Sahraouis dans le vol Alger-Tindouf. Il est évident que cette saillie d’Ould Abbès a gêné au plus haut les autorités du pays. Vue du Maroc et d’ailleurs, la présence de cadres du Polisario dans l’avion militaire qui s’est écrasé, serait, au mieux, une preuve que l’Algérie soutient et  arme le Polisario, au pire qu’elle fournirait même des soldats ! Le fait est que, les médias du makhzen s’en sont cyniquement donnés à cœur joie ce wee-kend et ont même profité- comble de la haine et de l’horreur- de traiter les soldats algériens morts de «sangliers» ! Les  serviteurs zélés du roi -qui a mis vingt quatre heures pour envoyer ses condoléances- ont inondé les réseaux de mauvaise littérature anti Algérie et autres vidéos dans lesquelles certains nervis shootés au hachich célébraient le drame de l’armée algérienne. Malheureusement avec les compliments d’Ould Abbès qui leur aura tendu la perche.

Imane B.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85