La nuit des doutes

27 Déc 2018
216 fois

L’attention sera braquée aujourd’hui vers le palais d’El Mouradia, (ou la résidence d’Etat de Zeralda) où le président de la République devrait présider l’ultime et inévitable Conseil des Ministres de l’année 2018 devant servir à signer la Loi des Fiances 2019. Rien ne dit cependant qu’Abdelaziz Bouteflika disparu des radars depuis des semaines, ne remettrait pas à plus tard ce rendez-vous. Il y a clairement un doute sur la tenue de ce Conseil des ministres aujourd’hui, dès lors qu’il n’est pas annoncé officiellement. Mais le plus grand doute qui habite les algériens peinés par les incertitudes politiques, concerne précisément les annonces que devrait faire le chef de l’Etat. Presque tout le monde a évoqué des «décisions cruciales» liées à l’élection présidentielle d’avril prochain que Bouteflika devrait annoncer. Certains, parlent de report de ce scrutin et la rallonge de son mandat via une Conférence Nationale devant valider une révision Constitutionnelle. D’autres, par contre, maintiennent l’option de la tenue à sa date initiale de l’élection présidentielle du fait que le président, très attaché au respect du calendrier électoral, ne pourrait se permettre de violer la Constitution et confirmer l’existence d’une crise politique. Les dernières fuites des salons feutrés d’Alger laisse croire que Bouteflika va maintenir en l’état le calendrier électoral et qu‘il aura son cinquième mandat. Il est vrai que la sortie médiatique du général de corps d’armée, Ahmed Gaid Salah à Ouargla où il a réitéré sa «fidélité» et sa «loyauté» au Président de la république suggère que le compromis pour une «Istimrarya» est trouvé. Le patron de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Said est allé plus loin à Oran en annonçant carrément le candidat des «travailleurs» à savoir Abdelaziz Bouteflika ! Il est certes difficile après ces déclarations publiques de donner du crédit aux supputations politiques et médiatiques. Néanmoins, les interventions récurrentes du général major Ali Ghediri sous forme d’appels au «bon sens» du président et du chef de l’armée, ouvrent une petite porte à d’autres scenarii. Comme par exemple que le président Bouteflika annonce son retrait à partir d’avril prochain et qu’il soit procédé à la mise en selle de ce général dont tout le monde dit du bien.    On pourrait tout aussi penser à ce que cet ex officier supérieur fasse le consensus pour être le plan «B» pour succéder à Bouteflika quelques mois voire une année après le 5ème mandat. Ce ne sont tout de même que des tirages de plans sur la comète tant les voies du système sont à ce point impénétrables. La nuit des doutes continuera décidément pendant toute cette journée voire au-delà… 

  Imane B

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85