Nouvel an, nouvelle donne

03 Jan 2019
259 fois

Comme il était attendu, l’année 2019 commence avec un peu plus de clarté sur les perspectives politiques en Algérie. De l’avis de nombreux observateurs, les pièces du puzzle du cinquième mandat pour Bouteflika se mettent lentement mais sûrement en place. Il y a moins de doute désormais quant à la volonté du président et son entourage immédiat de repartir pour un autre tour de…cinq ans si possible.  Le report de l’élection présidentielle, la prorogation du mandat ou la convocation d’une Conférence nationale inclusive, n’étaient au bout du compte que des expédients pour occuper l’opinion et détourner son attention. Et c’est plutôt bien réussi pour les architectes de ces mises en scènes politiques qui auront tenu l’opinion publique et les médias en haleine pendant plus de trois mois.   Désormais, place aux choses sérieuses ; c’est-à-dire à la préparation de ce 5ème mandat. Mardi, Amar Ghoul qui a été chargé de vendre le projet d’une conférence nationale et le report de la présidentielle, a changé sans ciller son point de vue en disant n’attendre que le signal du président pour lancer la campagne… ! Exit ses déclarations passées au cours desquelles il soutenait même le plus solennellement du monde que l’élection présidentielle «n’était pas importante» (sic). Mais les promesses n’engageant que ceux qui les croient, Amar Ghoul s’est présenté devant la presse pour leur annoncer l’imminence de l’annonce présidentielle comme si de rien n’était. La veille, le communiqué du Ministère de la Défense qui avait bombardé sans le nommer le général major Ali Ghediri, donnait déjà le ton. Hier ce fut le tour d’un ex colonel du DRS, Larbi Chérif en l’occurrence, de cibler nommément cette fois, l’ex patron du DRS, le général Mohamed Médiene dit Toufik, l’accusant d’être l’inspirateur des lettres d’Ali Ghediri que le communiqué du MDN désignait par des «cercles occultes». Pis encore, Ali Ghediri qui intervenait directement sur la chaîne Ennahar tv, imputait à l’ex chef du DRS l’attaque terroriste de Tiguentourine comme l’avait fait deux ans plutôt Amar Saâdani. De fait, la charge implicite du MDN contre le général Toufik via Ali Ghediri puis publiquement et nommément à travers le colonel à la retraite Larbi Chérif, s’apparentent clairement à une riposte mûrement réfléchie à un plan de sabordage du 5ème mandat. Le terrain semble désormais déminé pour ce projet et le processus va sans doute commencer dès la mi-janvier avec la convocation du corps électoral. Les partis gravitant autour du pouvoir vont se jeter ces jours-ci dans l’arène pour prêcher la bonne parole histoire d’assurer un service après-vente du 5ème mandat. Et en début du mois février le président va clore le processus par l’annonce de sa candidature.  Les choses semblent réglées comme du papier à musique et rien ne semble pouvoir changer le cours des évènements.

Imane B

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85