Énigme

16 Jan 2019
205 fois

La cérémonie d’installation des nouveaux membres du Conseil de la Nation, issus de l’élection du 29 décembre dernier, n’a pas eu lieu hier. Programmé, le rendez-vous a été annulé à la dernière minute. Même les nouveaux sénateurs n’étaient informés de ce report qu’hier matin, alors qu’ils s’apprêtaient à faire le déplacement au siège de la chambre basse du parlement, sis non loin de la place Port Saïd à Alger. « La cérémonie est initialement prévue pour hier, les dispositions protocolaires sont prises, mais ce matin on nous a informé du report qui peut être une question d’heures comme de jours », explique un des sénateurs. Pourquoi a-t-on décidé de renvoyer la cérémonie ? Qui a pris la décision. Selon certaines sources, ce report est dû à un retard dans la confection de la liste des nouveaux sénateurs du tiers présidentiel qui ne serait pas arrivée officiellement au Sénat. S’exprimant sur un site, le chargé de communication du RND, Seddik Chihab, estime que cette cérémonie est renvoyée « faute de quorum ». Ecartant toute considération politicienne, Seddik Chihab affirme que cette cérémonie aura lieu la semaine prochaine. Mais l’explication reste improbable. Selon un site d’information proche du FLN, le report est dû notamment à un différent autour du nom du président du sénat. L’ex-parti unique reprend la majorité au niveau de cette chambre avec 55 membres (32 élus lors de la dernière élection) semble vouloir obtenir la présidence de la chambre. Il contesterait la reconduction d’Abdelakder Bensalah qui est un cadre du RND, même s’il est nommé dans le tiers présidentiel. Mais, selon certaines sources, le FLN ne peut pas contester une décision du chef de l’Etat. Car, explique-t-il, Abdelkader Bensalah, concerné par le changement à chaque sénatoriale, est quasiment assuré de se voir renouveler le bail pour continuer à présider l’institution. Il sera fort probablement maintenu. Outre cette question, plusieurs noms d’anciens ministres comme Abdelmalek Sellal, chérif Rahmani, Lhadi Ould Ali, Tayeb Belaïz ont été avancés pour être dans le tiers présidentiel. Mais rien n’est sûr pour le moment. Il est rappeler que le sénat sera dominé, cette fois-ci, par les membres de deux partis seulement, en l’occurrence le FLN et le RND. Seuls deux parti de l’opposition y seront représentés, en l’occurrence le FFS (2 membres) et le front El Moustaqbel (1 sièges).

Samir Rabah

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « La troisième voie Défi »

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85