Vigilance

08 Avr 2019
181 fois

Comme il fallait bien s’y attendre les coups fourrés et autres coups bas commencent à se faire jour pour faire douter, voire imploser, le mouvement populaire qui réclame la départ de tout le système. Les tentatives de semer la zizanie au sein des manifestants constatées lors des dernières marches de vendredi ainsi que la campagne virale contre certaines figures politiques et médiatiques, prouvent que le mouvement est clairement ciblé. Mustapha Bouchachi, Karim Tabou, Mokrane Ait Larbi, Said Sadi et d’autres personnalités ont été cursivement prises à partie durant les manifestations par des bandes de balataguis sans doute stipendiés par quelques officines. En parallèle, les réseaux sociaux sont pollués ces derniers jours de faux comptes qui distillent de fausses informations visant à discréditer certains leaders et activistes politiques. On l’aura compris, le but est de miner le mouvement populaire de l’intérieur en instillant le doute dans les esprits quant à la probité de quelques personnages pouvant jouer un rôle dans la recomposition politique à venir. C’est une manœuvre diabolique ourdie par des milieux qui souhaitent entretenir le statu quo et maintenir le pays dans les fourches caudines de l’armée et de l’ancien régime.  La bataille est en effet loin d’être gagnée et toute baisse de vigilance risque d’être fatale pour l’espérance démocratique.  Le chef du MSP, Abderrazak Makri s’est opportunément interrogé hier sur quelle voie l’Ètat-Major de l’Armée Nationale Populaire va-t-il s’engager. Va-t-elle se mettre aux côtés du peuple et ressembler ainsi à Armée de Libération Nationale ? Ou alors se mettra-t-elle au travers de sa route vers la liberté comme l’avait fait l’armée des frontières c’est-à-dire le clan d’Oujda ? Questions pertinentes maintenant compte tenu du flou qui entoure les intentions de Gaid Salah face à un peuple qui réclame par millions son droit de recouvrer sa souveraineté et le dégagement du système. L’histoire enseigne en effet que le système a souvent réussi à tuer dans l’œuf l’espoir démocratique du peuple algérien même après les 200.000 morts de la décennie noire.   Mais cette fois le peuple est uni plus que jamais autour de son seul mot d’ordre qui est le départ du système et ses figures. Et celà dérange apparemment les irréductibles qui ont imposé leur tutelle des décennies durant.  Il appartient désormais à tous les algériens de faire preuve de vigilance absolue pour déjouer ces sordides manouvres contre-révolutionnaires pour mener au bout ce fol espoir d’une Algérie libre et heureuse.

Imane B.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Destin Effet domino »

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85