Qui aurait cru !

10 Sep 2020
487 fois

Oui. Qui aurait cru qu’Ould Abbes Abbés et sa légendaire désinvolture et son outrecuidance qui confine à l’arrogance, sous le parapluie protecteur de Bouteflika et sa clique, allait craquer aux larmes devant un juge qui l’interrogeait sur ses sous et ses dessous ? C’était hier au tribunal de Sidi M’hamed à l’occasion du procès sur les détournements de fonds au ministère de la Solidarité nationale sous la responsabilité de Djamel Ould Abbés et Saïd Barkat. Au-delà des milliards de dinars pillés et gaspillés par les vizirs de Bouteflika qui se présentaient comme les parangons de la vertu, il y a lieu surtout de souligner cette posture pitoyable d’un ancien ministre, et ancien secrétaire général du PFLN qui, au crépuscule de sa vie, se retrouve enfoncé jusqu’au cou. Et supplie, les larmes aux yeux, le juge de l’innocenter dans cette scabreuse affaire qui pourrait lui valoir de finir ses jours en prison. Il y a évidemment plusieurs anciens hauts responsables qui, au faîte de leurs pouvoirs, pensaient qu’ils étaient hors d’atteinte. Il faut croire que leur long séjour dans les hautes sphères a dû leur faire croire qu’ils étaient immunisés jusqu’à ce que mort s’en suive. Mais, entre-temps, il y a eu le 22 février 2019 ! La bourrasque populaire qui avait emporté Abdelaziz Bouteflika a provoqué la chute de ses hommes et ses femmes qui s’étaient sucrés, vingt années durant, sur le dos du peuple. Et pour Ould Abbes et Barkat, c’est une double peine en ce sens qu’ils ont puisé dans l’argent des pauvres destinés à la solidaire nationale. Immoral. Inexcusable. Ironie du sort, Ould Abbés qui vénérait Bouteflika jusqu’à l’idolâtrie, ne pourra pas compter sur lui cette fois pour le sortir du trou... En revanche, Bouteflika censé être le chef de « bande»(Issaba) coule des jours heureux ou presque dans sa belle résidence...

 Imane B  

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Sous et dessous

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85