Épreuve

11 Jan 2021
699 fois

Le président Abdelmadjid Tebboune s’est envolé hier à destination de Berlin pour poursuivre ses soins dans un hôpital spécialisé. Dans un communiqué posté sur sa page Facebook, on y apprend que le chef de l’Etat va recevoir un «traitement des «complications» au pied, du fait de sa contamination au Covid-19. Le communiqué ne précise cependant pas quand est-ce que Tebboune achèvera son traitement, encore moins la date de son retour au pays. Du coup, les observateurs s’interrogent légitimement sur cette communication présidentielle tronquée à propos de l’absence du chef de l’État. Ne fallait-il pas au moins préciser que son séjour en Allemagne devrait prendre «deux ou trois semaines» voire un mois au plus par exemple ? En laissant ainsi le délai de son retour ouvert, on ne fait que démultiplier, au fil des jours, les rumeurs les plus folles sur son état de santé et par extension sur sa capacité à retrouver la plénitude de ses moyens physiques qui lui permettront d’exercer entièrement sa lourde responsabilité. Ceci d’autant plus qu’il s’est écoulé seulement une dizaine de jours depuis son retour en Algérie le 30 décembre dernier après un séjour de plus de deux mois en Allemagne. Une période tellement longue qu’elle a provoqué beaucoup de spéculations sur son état de santé amplifiée par une communication qui, le moins que l’on puisse dire, aura péché par son amateurisme. Il est donc à espérer que le service de com’ du Président fasse cette fois un effort d’imagination en rendant compte de l’évolution du traitement du Président et, si possible, avancer une date approximative de son retour au pays pour taire les rumeurs. Faut-il rappeler ici que notre pays traverse une période extrêmement délicate à tous les niveaux qui rend la présence soutenue du président de la République quasiment indispensable en ce qu’il doit prendre des décisions qu’il ne pourra pas déléguer. Le souhait des Algériens est que Abdelmadjid Tebboune revienne le plus vite possible et reprenne aussitôt ses activités pour ne pas mettre le pays en pilotage automatique... De fait, c’est une nouvelle épreuve que le pays tout entier va endurer durant tout le temps que durera la nouvelle hospitalisation du chef de l’État, avec son lot de rumeurs, de démentis, d’informations et de contre informations.

 Imane B. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85