Hirak et P FLN !

11 Fév 2021
2540 fois

Ce n'est pas une blague : l'ex -parti unique, le P FLN qui a soutenu, servi et accompagné la Issaba de Bouteflika vingt années durant, s'apprête à célébrer le deuxième anniversaire du Hirak ! La pilule passe difficilement. C'est pourtant vrai. Dans une instruction-rappel envoyée par Abou El Fadhl Baadji, aux responsables des 48 mouhafadha, le secrétaire général de ce parti pleinement responsable du désastre des années Bouteflika, les invite à se préparer activement à célébrer la journée du Chahid (18 février) et celle-ci, lit-on de " de la cohésion entre l'armée et son peuple", c'est à dire le 22 février 2019, marquant l'éclosion du Hirak populaire qui avait chassé le système Bouteflika, et avec lui, les partis qui lui servaient de béquilles politiques dont le PFLN tenait le haut du pavé ! Remarquez d'abord que dans l'instruction de Baadji à ses subalternes, il précise bien que c'est l’armée qui dispose d'un peuple et non pas le contraire ! C'est dire... Où est donc l'éthique politique dans tout ça ? L'ex- parti unique qui veut se refaire une virginité sur le dos du peuple pense-t-il pouvoir tromper les millions d'Algériens sortis en 2019 pour, précisément, le chasser du pouvoir et mettre fin à son règne sur le pays au nom d'une " légitimité historique" qui a autorisé tous les excès, tous les coups bas et surtout toutes les corruptions ? A l'heure où le discours officiel glose à pleins décibels sur la "nouvelle Algérie", ce retour du refoulé à travers cette tentative éhonté du parti de Baadji, va sans doute édifier les plus sceptiques sur le fait qu'il y a véritablement tromperie sur la marchandise. C'est un marché de dupes. On ne peut faire du neuf avec du vieux. Ceci est une règle universelle qui s'applique surtout en politique. Quand on a été responsable d'un désastre on ne peut prétendre décemment pouvoir le régler. De ce point de vue-là, le PFLN- à ne pas confondre avec le FLN historique- qui a été un problème ayant poussé les Algériens à sortir par millions dans la rue pour changer le système, ne peut être la solution aujourd'hui ni demain d'ailleurs. On savait que les gens qui peuplent ce parti auront du mal à évoluer en dehors du système dont ils sont de fidèles serviteurs. Mais on était loin d'imaginer qu'ils pouvaient avoir l'outrecuidance de bomber le torse et se présenter comme les chantres du renouveau national, voire les précurseurs de la "nouvelle Algérie". Non messieurs, vous et votre appareil, êtes définitivement discrédités aux yeux des Algériens. Vous n'avez rien à avoir avec le Hirak encore moins ses idéaux de démocratie et de liberté. Vous incarnez le drame algérien et la contre- révolution citoyenne. Ayez donc un peu de dignité de tirer la seule conclusion qui vaille à savoir demander pardon d'avoir servi de bras politique à l'entreprise d'équarrissage de notre belle Algérie par Bouteflika et sa clique. Partez ! Vous êtes l'antithèse du Hirak !

Imane B. 

 

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85