Socle de la future majorité présidentielle

Nidaa El Watan est né

07 Mar 2021
1003 fois

L’événement était dans les tuyaux depuis déjà des mois, mais hier c’est la première phase du passage à l’acte qui a vu l’annonce officielle à Sidi Fredj de la naissance de Nida El Watan, le parti qui sera la locomotive d’une future coalition présidentielle. C’est Nazih Benramdane, conseiller du président de la République en charge des organisations de la société civile et de la Communauté nationale à l’étranger qui a proclamé la naissance du nouveau- né, lors de la rencontre de représentants de la société civile, organisations nationales et syndicat. Ce sont donc ces différentes composantes qui vont structurer Nida El Watan, le parti qui portera les couleurs du président Tebboune, lors des prochaines législatives. «Cette coalition se veut comme une force de proposition pour faire avancer le processus de changement contre une administration qui bloque toute velléité de réforme, cette coalition sera un partenaire politique pour traduire sur le terrain le mot d’ordre de -l’Algérie nouvelle», a déclaré Mustapha Zebdi, président de l’Association nationale de défense du consommateur, un des initiateurs de la rencontre de Sidi Fredj. «Il s’agit pour nous aussi de renforcer le front intérieur et renforcer aussi la cohésion de la société civile pour constituer un front intérieur fort, au moment où l’Algérie est la cible de tentatives tous azimuts de déstabilisation », ajoute encore Mustapha Zebdi. Afin de permettre à cette coalition naissante de devenir un acteur politique dans le paysage, Nazih Benramdane a annoncé des changements dans le dispositif législatif pour conférer toute la légalité à cette démarche qui est appelée à s’affiner dans les prochains jours avec d’autres réunions qui devrait déboucher in fine sur un congrès constitutif pour faire de Nida El Watan un parti politique en bonne et due forme. Mais le temps urge et urge beaucoup et le processus de mise en place de cette future machine électorale devrait connaître une accélération dans les prochains jours pour qu’elle puisse être au rendez-vous pour les législatives. Dans la prochaine compétition électorale, les représentants de la société civile entreront en lice sous les couleurs de Nida El Watan pour défendre le programme du président Tebboune. Un programme qui sera aussi défendu par d’autres partis politiques qui vont constituer la future majorité présidentielle dans laquelle on va devoir retrouver la plupart des partis dont les responsables se sont succédés ces deux dernières semaines à la présidence de la République. En fait ce qui s’est passé hier à Sidi Fredj est un acte politique fondateur qui nous renvoie à la candidature du président Tebboune qui avait alors déclaré qu’il est « le candidat des jeunes, de la société civile » Lors de sa dernière rencontre avec la presse, il avait aussi indiqué, dans le même sens, qu’il était « le candidat du Hirak authentique » dès lors que ses principales revendications sont prises en charge dans le cadre de l’application de son programme. Avec Nida El Watan, c’est un peu l’histoire qui se répète. En 1996, le pouvoir avait créé de toutes pièces un nouveau parti, le RND dont l’essentiel de l’encadrement était issu de la société civile, des personnes pour la plupart sans antécédents politiques pour remplacer les inamovibles caciques du FLN rejeté massivement par le peuple. Il s’agit donc pour le nouveau pouvoir de reproduire la même démarche en proposant une nouvelle coalition pour remplacer l’ancienne majorité présidentielle (FLN, RND, MPA, Taj), associée aux turpitudes de l’ère Bouteflika. La question qui se pose est de savoir si la mayonnaise va prendre. Réponse dans trois mois.

H.Khellifi

Dernière modification le samedi, 06 mars 2021 21:09
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85