Le cauchemar continue !   

07 Avr 2021
604 fois

L’ambassade d’Algérie en France a annoncé, hier, la suspension de la délivrance des autorisations d’accès au territoire national et la suspension des vols de rapatriement assurés jusque là par Air Algérie. Et comme pour «tuer» tout espoir à nos concitoyens bloqués en France depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois pour certains, l’ambassade algérienne a aussi annoncé que même les autorisations d’accès au territoire national via des compagnies aériennes étrangères sont désormais suspendues jusqu’à «nouvel ordre». Du coup, c’est le calvaire garanti pour des milliers d’Algériens contraints de prolonger leurs séjours en France même s’ils ne disposent plus de moyens financiers et d’hébergement. C’est une décision extrêmement préjudiciable qui vient d’être prise. Elle est d’autant plus incompréhensible que le nombre de contaminations au Covid-19 en Algérie connait une baisse sensible descendant même sous la barre de 100 cas/jours. S’il est vrai que la situation en France est extrêmement critique, tel n’est pas le cas en Algérie. Question : qu’est ce qui aurait empêché les autorités d’imposer un test PCR à tous les passagers inscrits sur les listes du ministère de l’intérieur pour pouvoir rentrer au pays sans risque ? Il y aurait tout de même d’autres mesures moins contraignantes que de suspendre les vols de rapatriement «jusqu’à nouvel ordre« comme le font d’autres pays autrement plus touchés par la pandémie. Facteur aggravant, nous sommes à la veille du Ramadhan et les compatriotes partis en France pour raison de soins ou en raison d’impératifs familiaux, voudront bien rentrer au pays avant le début du mois sacré. Pour certains, la prolongation sans délai de leurs séjours en France, prendra l’allure d’un supplice, surtout ceux qui ne disposent pas de moyens pour financer leur prise en charge. Face à cette incompréhensible mesure, il ne reste plus à ces algériens que de prier pour que leur calvaire puisse prendre fin le plus tôt possible. Amen.

  Imane B.   

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85