Pas de pitié !

21 Aoû 2021
136 fois

Le coup de filet dans le milieu des assassins du regretté Djamel Bensemail se poursuit. Près d’une centaine d’individus issus de plusieurs wilayas mais dont la majorité sont originaires de Larbaa Nath Iraten (Tizi Ouzou) sont d’ores et déjà entre les mains de la police. L’enquête de la BRI (brigade de recherche et d’investigation) avance à grand pas pour mettre la main sur tous les criminels dont les mains sont tachetées du sang du jeune de Miliana. Et c’est tant mieux que l’enquête avance rapidement en ce sens qu’elle va permettre aux Algériens de mettre des visages (hideux) sur des tueurs d’un autre âge. Dans le même ordre d’idée, cela aidera la famille du défunt à faire son deuil en constatant que les monstres ayant tué son fils sont désormais aux arrêts, même si leur cœur saigne. Les autorités doivent redoubler d’efforts et d’ingéniosité pour boucler l’enquête et présenter les éléments de cette secte de tueurs devant le tribunal où il subiront les peines qu’ils méritent. Parce que le châtiment des auteurs de cet horrible meurtre qui a pris des formes moyenâgeuses par sa sauvagerie, doit être exemplaire. Ils ne méritent aucune pitié tant leur monstruosité n’autorise aucune espèce de commisération. Il faut qu’on en finisse avec cette engeance avant qu’elle n’étoffe ses effectifs au niveau national. Son modus operandi a choqué tout le pays. Le pauvre Djamel a eu une mort atroce comme on a pu bien malgré nous la suivre quasiment en direct. C’était une mise à mort absolument sauvage. La vie doit tout de même continuer mais plus rien ne sera comme avant. Il y a l’avant et l’après assassinat de Djamel. Ceux qui ont commandité et exécuté ce crime crapuleux voulaient frapper les esprits mais surtout diviser irrémédiablement notre belle Algérie en l’amputant de sa Kabylie. Peine perdue bande de lâches et d’assassins ! Les Algériens de Kabylie et d’ailleurs sont plus que jamais unis pour le meilleur et contre le pire. Cette terrifiante épreuve a ressoudé les rangs, en témoignent ces files ininterrompues de camions, de fourgons et de camionnettes transportant des aides en tous genres qui arrivent des quatre coins du pays vers cette Kabylie carbonisée. À côté de l’insupportable image de Djamel en train de se faire tuer de manière bestiale, on gardera aussi ces magnifiques images de solidarité et de soutien de toute l’Algérie à cette région de Kabylie deux fois meurtrie par le feu d’abord puis par ce crime innommable. C’est dans cette grande douleur qu’est né cet élan national envers une région qui a enfanté des révolutionnaires et où s’était tenue le Congrès de la Soummam que toute l’Algérie a célébré hier même, si le cœur n’y était pas. Comme quoi, rien ni personne ne pourra diviser le pays ni l’amputer d’une partie. Il faut saluer l’arrestation hier à Oran de quatre individus coupables de diffuser sur les réseaux sociaux des vidéos prêchant la haine et le racisme. Cette opération doit se poursuivre sans pitié. Il y va de la pérennité et l’unité de notre pays. Il y a encore des poches de résistance qu’il va falloir éradiquer. L’unité nationale est une ligne rouge. En plus de l’opération de «dé MAKiage» qui doit continuer, les pouvoirs publics doivent s’intéresser aussi aux auteurs de discours dangereux contre la Kabylie colportés par certains illuminés (dont certains sont même des personnages publics) à l’agenda pour le moins sulfureux. L’État réputé être juste doit montrer par les actes que nul n’est au-dessus de la loi. C’est comme cela, et comme cela seulement que les Algériens dans leur diversité seront convaincus et rassurés qu’il n’y a pas de deux poids deux mesures.

Imane B  

Dernière modification le vendredi, 20 août 2021 20:55
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85