L’handicap est ailleurs !

05 Sep 2021
184 fois

Les algériens ont été choqués par l’image odieuse et honteuse des nos champions du monde des jeux paralympiques de Tokyo «reçus» comme des ... handicapés à l’aéroport international d’Alger. C’est la honte ! Un choc terrible pour nous tous qui avons suivi avec fierté les belles consécrations de ces brillantes femmes et de ces vaillants hommes il y a mois d’une semaine. Les images glacent le sang. Des champions olympiques et recordman du monde pour certains, tentent péniblement de monter à bord d’un infect taxi bus privé de transport des voyageurs à Alger. C’est une grande humiliation. Un manquement grave de reconnaissance à ces braves sportifs qui ont permis à notre hymne national de retentir au moins quatre fois dans le ciel de Tokyo. Pourquoi un tel mépris Mesdames et Messieurs les responsables à tous les niveaux ? Comment est ce que vous avez manqué à votre devoir d’honorer ces champions qui ont brillamment représentés le pays là où les sportifs valides ont lamentablement échoué ? Comment et par quoi pourriez vous justifier une telle ignominie, un tel ratage à l’endroit d’une catégorie sociale qui a tant besoin de reconnaissance qui plus est toute auréolée de médailles ? Le traitement subi par ces Champions à l’aéroport est inacceptable, inexcusable et indigne. La nation doit une fière chandelle à ces sportifs qui ont de la volonté et du cœur pour honorer comme il se doit les couleurs de leur pays. Non, nous n’avons pas le droit à l’erreur. Du ministre de la jeunesse et des sports jusqu’au DJS en passant par le wali Alger, ils ont tous failli à leur mission. Ils ont tous participé à cette insupportable humiliation. Ils doivent par conséquent répondre de leurs actes... manqués. La République ne s’honore pas de tels comportements et de tels dérapages. A bien y réfléchir, qui est finalement handicapé dans cette malheureuse histoire ? Sont- ils, ceux qui ont offert à l’Algérie une bonne douzaine de médailles et lui ont permis de se classer première dans le monde arabe dans le classement final, ou ces «ir» responsables qui n’ont pas jugé utile d’aller accueillir solennellement les champions à leur descente d’avion et les faire parader fièrement à Alger à bord d’un bus à impériale ? Sans doute que pour la majorité des algériens abasourdis par cette indignité faite à nos malheureux athlètes la réponse est dans la question. Tout le monde savait que le handicapé est mal vu en Algérie. Il vit très mal. Même l’espace public ne lui donne pas la possibilité de vivre normalement ou presque. Rares sont les immeubles et les  édifices publics équipés de rampes d’escalier réservés à cette catégorie de personnes. Quant aux moyens de transport en commun, l’image de l’aéroport d’Alger est parlante. Celà confirme si besoin est toute «l’attention» qu’on accorde à ces algériens ayant des besoins spécifiques. Même ornés de médailles, nos athlètes n’ont pas trouvé grâce aux yeux des responsables. Comment croire le discours soporifique servi le 14 mars de chaque année qui coïncide avec la journée internationale du handicapé ? Assurément, être un handicapé en Algérie est un...handicap ! 

Imane B  

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85