À la une

À la une

Il y a pratiquement unanimité en Algérie que le renvoi du triumvirat Bensalah-Bedoui et Belaiz est la voie du salut pour le pays. L’option d’une élection présidentielle pour le 4 juillet prochain conformément à la Constitution relève à priori de l’impossible ou presque. Rejeté massivement par le peuple vendredi dernier comme clé de sortie de crise, ce scrutin est déclaré hors la loi par les hommes… de loi. Lors d’un…
L’élection présidentielle annoncée par le chef d’Etat intérimaire est fortement compromise. Elle l’est d’autant plus qu’elle est rejetée par les avocats et les magistrats, qui ont rejoint le choix du peuple, en décrétant hors la loi le maintien de Bensalah, Bedoui et Belaiz. Le club des Magistrats a annoncé hier sa décision de ne pas superviser l’élection présidentielle contrôlée par les 3 B. Ce coup dur porté au processus électoral,…
Oui et maintenant que le peuple algérien est sorti massivement dans toutes les willayas du pays pour dire bruyamment son rejet de Bensalah comme Président, Bedoui comme Premier ministre et naturellement l’élection présidentielle qu’ils prévoient pour le 4 juillet prochain ? Le verdict rendu hier par des millions de citoyens sur un ton ferme mais dans une ambiance pacifique, ne fait pas l’ombre d’un doute. Plus que jamais, les algériens…
Après l’investiture avant-hier mardi de Bensalah et la réaction quasi instantanée de refus de la rue, les regards se sont, à nouveau braqués vers Ahmed Gaid Salah, devenu bien malgré lui l’homme fort du pays. Au troisième jour de sa visite à Oran, pour envoyer des messages subliminaux au voisin de l’Ouest, qui cherche visiblement à profiter de la situation interne à l’Algérie, le chef d’Etat-major de l’Armée a parlé…
Le tour est joué en quelques minutes. Le fait accompli est imposé, avec l’intronisation d’Abdelkader Bensalah comme chef de l’Etat pour une période de 90 jours, à la place du président Bouteflika poussé à la porte sous la pression populaire appuyée par le chef d’Etat-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah. En effet, le congrès du parlement, tenu hier à Alger, dans une ambiance morose et avec la présence seulement des…
Le pouvoir s’apprête à enclencher, dès aujourd’hui, son opération sauvetage du système. Il compte imposer sa feuille de route en revenant à l’ordre constitutionnel, pour préparer une élection présidentielle dans un délai de 90 jours. C’est l’objectif du congrès du parlement qui se tiendra au Club des Pins (Alger) afin de compléter les procédures d’application de l’article 102 de la Constitution pour constater la vacance définitive de la présidence de…
L’avocat et défenseur des droits de l’Homme, Mustapha Bouchachi, est attaqué de toutes parts. Depuis quelques jours, il est la cible d’une campagne de déstabilisation féroce. Des faux comptes ont été ouverts à son nom sur les réseaux sociaux, lui attribuant des déclarations qui ne cadrent ni avec son statut, ni avec sa réputation. Tous les procédés malsains sont utilisés pour le salir et porter atteinte à sa réputation d’homme…
La démission forcée de Bouteflika va-t-elle entraîner la chute de tous ceux qui se sont mis plein les poches, grâce à la générosité sélective d’un système bâti sur la corruption et les malversations ? Il est encore prématuré pour répondre à cette question, mais d’ores et déjà, des informations annoncent une vaste campagne « mains propres », lancée par les services de la gendarmerie, qui ont commencé à enquêter sur…
Le départ du président Bouteflika et la mise en œuvre de l’article 102 de la constitution n’ont eu aucun effet sur la mobilisation populaire. Pour le premier vendredi de la manifestation après la démission du chef de l’Etat, les Algériens sont revenus à la charge pour réclamer aussi le départ de son clan, de ces hommes qui ont servi sous ses ordre durant une vingtaine d’annéee. «Nehou El 3issaba, newlou…
Les évènements se précipitent depuis le 30 mars dernier. En quatre jours, un début de solution a été trouvé à la crise politique sans précédent que traverse le pays. Mais ce n’est pas encore la fin. En effet, le président Bouteflika est définitivement parti. Le Conseil Constitutionnel, qui avait fait de la résistance face aux pressions du chef d’État-Major, Ahmed Gaïd Salah, pendant plusieurs jours, n’a pas mis beaucoup de…
Hier, et peu avant 20 heures, Abdelaziz Bouteflika n’est plus président de la République. Il a présenté officiellement sa démission au Conseil constitutionnel. Il part avec un bilan désastreux. Peu avant, l’ANP avait réclamé dans un communiqué sa mise « immédiate ». à l’écart Son 4ème mandat devait expirer le 28 avril prochain. La question qui se pose après ce développement, comment va se passer cette transition, et qui va…

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85