Candidat du MSP à la présidentielle

Guerre entre Makri et Soltani

23 Jan 2019
1069 fois

Les évènements et les polémiques s’accélèrent au sein du MSP où la guerre de positions entre le président Abderrazak Makri et son prédécesseur Abou Djerra Soltani débordent. A la faveur de la convocation du corps électoral en prévision de la présidentielle, la bataille de leadership a repris de plus belle entre ces frères-ennemis qui, tous deux, caressent le doux rêve de porter les couleurs du mouvement le 18 avril prochain. La lutte d’influence entre  Makri et Soltani qui sont les hommes forts du MSP est telle que son écho est sorti sur la place publique notamment dans les réseaux sociaux et les plateaux de télévision. Partisan du compagnonnage politique avec le pouvoir, Abou Djerra Soltani n’a jamais perdu espoir de pouvoir récupérer un prestigieux maroquin au sein du gouvernement qu’il n’aurait jamais dû quitter, et plus si affinités. Il ne prend d’ailleurs même plus les précautions d’usage dans les médias pour fustiger le chef du MSP, Abderrazak Makri, qui prône le maintien de la ligne politique dure et sans concession avec le pouvoir quitte à rester dans l’opposition. Ses épanchements et ses coups de gueule contre Makri sont devenus une matière première pour les médias et les journaux sur les colonnes et les plateaux desquels l’ex ministre d’Etat défend sa méthode «participationniste» en brandissant l’héritage de feu Cheikh Nahnah.Acculé, Abderrazak Makri qui a menacé un temps de traduire son contempteur devant le conseil de discipline du parti pour ses sorties des rangs, a fini par se résoudre à mettre un peu d’eau dans son « leben » en tendant une planche de salut à Abou Djerra. C’est ainsi que Makri vient de l’inviter ainsi que d’autres personnalités influentes du MSP à l’image d’Abderrahmane Saidi et El Hachemi Djaâboub, à un tête-tête pour tenter d’enterrer la hache de guerre et aller à l’élection présidentielle en rangs serrés. Ce conclave devant avoir lieu dans les tous prochains jours devrait déblayer le terrain à la réunion du Majliss Echourra qui aura à trancher l’épineuse question de la conduite à tenir en perspective de l’élection présidentielle.

Le jour du doute

Il sera surtout question de décider lequel, entre Makri et Abou Djerra, est plus apte à être le candidat du mouvement qui sera évidemment adoubé par le conseil consultatif. La logique politique voudrait que ce soit naturellement Abderrazak Makri du fait qu’il soit le président du MSP élu puis réélu par le congrès. Mais les choses ne sont pas aussi simples. Abou Djerra dispose de solides appuis à l’intérieur et à l’extérieur du parti. Il est aussi convaincu qu’il est plus «légitime» pour représenter le MSP même s’il a été balayé par Makri lors du congrès. C’est donc à un duel décisif que vont se livrer les deux hommes autour d’une table d’abord avant peut être que les choses ne débordent au Majliss Echourra, voire sur la place publique.Abderrazak Makri voudrait impérativement éviter le scénario de deux candidatures sous la bannière du MSP. Lui qui se rêve «l’Erdogan» algérien, a clairement dit qu’il était partant et prêt à battre le candidat du pouvoir. Abou Djerra Soltani qui flirte avec les centres de décision veut lui aussi faire de sa candidature une occasion de décliner sa carte de visite de «personnalité nationale» sachant qu’il n’a aucune chance devant Bouteflika.Qui aura donc le dernier mot dans cette 2ème mi-temps du choc Makri Abou Djerra en attendant la bénéndiction du majliss Echoura ? Wait and see.

Dernière modification le mardi, 22 janvier 2019 20:14
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85