Alerte BMS inondations

Annaba reliée au satellite

05 Fév 2019
1237 fois

Les dégâts engendrés par les intempéries qui ont gravement touché, il y a une semaine, plusieurs localités du Sud de la wilaya d’Annaba, étaient hier au centre de la visite du Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, accompagné pour la circonstance par deux ministres en relation direct avec le sujet, en l’occurrence Abdelghani Zaâlene et Hocine Necib, respectivement ministre des Travaux publics et des Transports et ministre des Ressources en eau, afin de s’enquérir des l’étendue des dégâts et prendre les mesures nécessaires en coordination avec les autorités locales pour la prise en charge des dommages, situer les points noirs des différents réseaux susceptibles d’entraver la circulation des biens et des personnes, mais également aller aux chevet des personnes victimes de la déferlante des eaux. La délégation ministérielle a débuté son périple par une visite au complexe sidérurgique d’El-Hadjar qui a subi de grands dommages suite à ces inondations, contraint d’ailleurs à se mettre en mode «OFF». Au terme de la projection d’une vidéo sur les dégâts occasionnées au complexe par les intempéries et, en partie, par la négligence et le laisser aller laisser aller, Noureddine Bedoui, a salué l’aide et soutien des wilayas limitrophes par l’envoi d’équipements destinés notamment a pomper les eaux. Il s’est montré, par ailleurs, satisfait sur le plan de l’emploi, soulignant que le complexe a procédé au recrutement de pas moins de 1.600 jeunes dans le cadre du CTA et du CDI. Abordant le volet inondations dues à une pluviométrie ayant atteint 155 mm en 48 heurtes, le Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire a affirmé que « Nous sommes venus a Annaba avec un message fort du président de la République, Abdelazziz Bouteflika, recommandant de prendre les mesures nécessaires en mobilisant les moyens et les énergies pour mettre un terme définitif aux inondations car Annaba demeure la priorité des priorités. Outre, le lancement d’un programme consistant de lutte contre les inondations, la wilaya d’Annaba bénéficiera de la liaison satellite d’alerte BMS. » Aprés un exposé sur les dégâts et les régions touchées par les intempéries, le Ministre s’est rendu ensuite au quartier populaire de Boukhara où il s’est entretenu avec la population locale, meurtrie par les inondations. M. Bedoui a rassuré les habitants quant à la mobilisation par les pouvoirs publics de tous les moyens pour protéger à l’avenir la wilaya contre les inondations. Il a également relevé la volonté de l’Etat à éradiquer l’habitat précaire, annonçant à cette occasion un programme de relogement et de prise en charge des familles qui sera élaboré en coordination avec les associations et les différents intervenants dans les collectivités locales. Les réseaux routiers intra et extra-muros ont été sérieusement mis à mal par les dernières intempéries. Présentant déjà des signes de fatigue et de délabrement, des tronçons de  routes de wilaya et  de chemins communaux ont subi des dommages provoqués par les eaux en furie. Une évaluation provisoire des dégâts occasionnés aux routes par ces fortes pluies, est de l’ordre de 70 milliards de centimes. Le ministre de l’intérieur a souligné que Annaba de part sa position géographique se trouve exposée aux inondations, telles celles de 1982 qui avaient causé d’énormes dégâts aux infrastructures mais aussi aux populations. Des affaissements de terrain ont été enregistrés entre autre celui survenu dernièrement sur le CW 16 menant à Séraidi où on a vu des blocs de rochers et de terre emporter un pylône du téléphérique suivi de la chute d’une cabine. Le ministre annonce que toutes les mesures nécessaires, matérielles et financières, ont été prises afin de prendre en charge les dommages causés par les dégâts. Le téléphérique sera fonctionnel dans peu de temps. Les travaux de réhabilitation sont actuellement dévolus à l’ETAC, la SETA et à une autre entreprise. Le ministre de l’intérieur et la délégation ministérielle se sont rendus sur les lieux pour s’enquérir de la situation du téléphérique ou pas moins de 4 fondations des structures fixes de l’installation de transport par câble reliant Annaba au village touristique de Séraidi, ont été sérieusement endommagées, dégâts dû aux mouvements de terrain dus aux infiltrations des eaux. Quant aux inondations, ce fut un véritable déluge qui n’a pas épargné les grands ensembles urbains, causant d’importantes pertes en vies humaines et en matériels Il est tombé en l’espace de 48 heures pas moins de 155 mm a déclaré M. Nécib qui a, par ailleurs, fourni des explications logiques à la catastrophe que vient de subir une grande partie de la wilaya quand on sait qu’une forte houle de 7 à 8 mètres de hauteur refoulait les eaux des oueds vers l’intérieur. Les eaux de la Medjouba et d’autres ruisseaux qui se jettent dans la Seybouse ont gonflé par leur apport les eaux de la Seybouse ; le débordement était inévitable.  « Nous allons mobiliser les budgets nécessaires. Au vu des lieux visités il sera procédé à une évaluation financière. Nous allons curer les oueds, les canaux, les collecteurs. Les stations de relevage sont très performantes. Un programme d’urgence est lancé » qui va cibler la cité Atoui du chef lieu de la commune d’El-Hadjar dont les habitants sont en situation de sinistrés matériellement et psychologiquement atteints par cette catastrophe. Sur place Nouredine Bedoui, après avoir discuté avec les responsables et des représentants des habitants, a rendu une visite au lycée Khloufi Mohamed qui avait été submergé par les eaux dont le niveau avait atteint le premier étage. Un budget de 12 milliards a été affecté à cet établissement pour sa rénovation totale. Au cours d’un briefing, le ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire a réagi après l’intervention de cadres de la wilaya qui ont relevé plusieurs points noirs et trois zones vulnérables, « Ne faut-il pas chercher dans l’agression contre la nature  les causes de cette catastrophe ! » à savoir le détournement du cours des oueds ou leur suppression totale ? Telle fut la question du ministre qui a pointé ainsi du doigt les inconséquences générées par une gestion erratique du développement de la ville » Le ministre s’est également enquis du projet de réalisation d’un barrage écréteur dont le coût est évalué à 5, 5 milliards de DA, qui doit collecter les eaux pluviales et maitriser leur débit qui est de 130 m3 /s vers l’oued afin de mieux protéger la région Ouest de la ville, des inondations. En souffrance depuis des années, cet ouvrage, dont les travaux viennent d’être confiés à l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT), constituera une solution définitive au problème des inondations causées par l’Oued Bouhdid dans la plaine Ouest de la ville d’Annaba.   Dans l’après-midi, le Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire et la délégation qui l’accompagne, a tenu une rencontre à la salle des réunions de l’APW, avec les élus et les représentants de la société civile. Noureddine Bedoui qui a promis de revenir à Annaba pour une visite de travail touchant les 12 communes que compte la wilaya, a invité les responsables à se rapprocher d’avantage des citoyens pour une réelle prise en charge de leurs préoccupations. Il a, par ailleurs, appelé les responsables à revoir les projets lancés dans des zones de rétention naturelle et humide de la wilaya sensées protéger un tant soit peu la ville des inondations. Le ministre qui s’est montré très affecté de la situation qui prévaut au niveau de la cité des préfabriqués de Boukhadra, vieilles de plus de 40 ans a demandé aux autorités de prendre en charge en urgence, ce problème tout en exigeant d’eux une actualisation de la stratégie nationale de protection des villes contre les inondations.

A. Chabi – B. Salah-eddine

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85