Meurtre de l’étudiant Zimbabwéen

Les trois assassins arrêtés

09 Fév 2019
1468 fois

Il a suffi quelques heures après l’ignoble et innommable crime commis à Sidi Amar par des individus sur un étudiant zimbabwéen, le jeune Ndudzo Prosper, pour que les forces de police déployées par leur haut commandement arrivent à identifier et procéder à l’arrestation de trois jeunes âgés entre 18 et 20 ans résidant dans le quartier appelé « El Karia » de triste renommée. Ces derniers sont suspectés d’avoir commis l’irréparable en agressant à coups de couteaux le jeune étudiant depuis 2013 en sciences économiques puis en Master en électronique à l’Université Badji Mokhar. Très estimé par ses camarades étudiants mais aussi par ses professeurs, le jeune zimbabwéen était un très bon élément. Âgé de 26 ans, il comptait retourner dans son pays avec un diplôme en poche. La grève des employés du restaurant universitaire a causé des dommages collatéraux car ces jeunes étudiants étaient dans l’obligation d’aller manger hors du campus universitaire. C’est pour cette raison que deux étudiants étaient sortis la nuit afin d’aller acheter un poulet et des légumes. Au retour ils avaient été abordés par trois jeunes qu’ils avaient laissés devant la porte d’entrée de l’université. Le plus grand de taille s’était rué sur eux pour les délester de leurs biens. Devant la résistance farouche de la victime, on lui avait adressé deux coups de couteau, l’un à la poitrine et l’autre à la cuisse. L’artère fémorale sectionnée, le jeune Prosper est resté longtemps au milieu de la chaussée avant d’être secouru et évacué vers l’hôpital d’El Hadjar. C’est le témoignage poignant de son ami d’infortune. Il accuse en outre les conducteurs de passage de ne pas avoir voulu porter secours à la victime ou du moins avertir les policiers du commissariat qui se trouve à quelques centaines de mètres. Le jeune Prosper décèdera des suites de ses blessures quelques heures après son admission à l’hôpital. Le drame qui est survenu dans la nuit de mardi à mercredi a poussé les étudiants africains à organiser une manifestation devant l’université afin d’attirer l’attention des services de sécurité sur l’atmosphère qui règne en dehors de l’enceinte universitaire. De jeunes loubards n’hésitent pas à s’en prendre à eux pour les agresser à l’aide d’armes blanches afin de leur soutirer leurs biens (argent, téléphones portables, montres ou bijoux…). La police qui a organisé une chasse à l’homme a réussi en un temps record à arrêter les trois suspects puis à les présenter avant-hier par-devant le procureur de la République près le tribunal d’El Hadjar selon les procédures d’usage. Il faut aussi signaler que le wali d’Annaba M. Mezhoud Toufik, accompagné du chef de Sûreté de wilaya, a reçu les camarades africains de la victime et les a assurés que tout a été entrepris pour mettre fin au parcours criminel des auteurs de cette agression mortelle. Ce qui a été exécuté avec une célérité remarquable par les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire de Sidi Amar, appuyés par une armada de policiers de la Sûreté de wilaya. Un représentant de l’ambassade du Zimbabwe en Algérie, accompagné d’une représentante du ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, chargée des étudiants internationaux se sont rendus avant-hier soir à Annaba et ont été reçus par le wali, Toufik Mezhoud en présence de représentants des étudiants internationaux (de nationalités africaines), ont indiqué les services de la wilaya. La rencontre à laquelle a pris également part le recteur de l’université Badji Mokhtar, Amar Hayahoum, a été axée sur les aspects liés à la sécurité des étudiants internationaux ainsi que les conditions d’accueil et de prise en charge sociale et pédagogique de cette catégorie d’étudiants a ajouté la même source. Une lettre de condoléances, au nom de la communauté universitaire a été remise à la famille de la victime.

Ahmed Chabi

Évaluer cet élément
(4 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85