Constantine

Boudiaf rattrapé par les affaires

29 Mai 2019
2768 fois

Des sources sécuritaires ont affirmé que les services spécialisées de la police judiciaire  à Constantine, ont entamé des procédures d’enquêtes préliminaires sur commission rogatoire du procureur de la République près le tribunal de première instance de Ziadia, relatives à des irrégularités techniques et financières concernant la réalisation de nombreux projets dans le cadre du deuxième plan quinquennal de développement, en plus du trafic dans le foncier au niveau de la wilaya, à l’époque de l’ex-wali et  ex-ministre de la santé Abdelmalek Boudiaf. Selon les mêmes sources, des enquêtes , sur instruction du Parquet général au niveau de l’instance judiciaire spécialisée, ont été activées à propos des dépassements enregistrés dans les études et la réalisation de plusieurs grands projets dont a bénéficié Constantine, à côté de la réalisation de milliers de logements sociaux des deux nouvelles villes, Ali Mendjeli et Massinissa, avec le transfert des milliers d’habitants des cités bidonvilles et précaires, en plus de l’usage des assiettes foncières. Les éléments du service spécialisé de la police judiciaire vont, également, enquêter sur le dossier de la réalisation du nouvel aéroport Mohamed Boudiaf qui a coûté des milliards, et  comportant  des  anomalies techniques avérées, qui ont obligé l’organisation mondiale de l’aviation civile à déclasser cette infrastructure du rang d’aéroport international à celui  de national . Une décision intervenue  suite à  l’inspection menée par des experts sur le nouveau bâtiment de l’aéroport, qui manquerait, selon toute vraisemblance, des normes de sécurité des voyageurs, à l’instar des passerelles utilisées par les passagers reliant le bâtiment aux portes des avions, il en est de même pour l’installation de chauffages qui fonctionnent au gaz au lieu de l’eau au niveau du nouveau bâtiment, pouvant représenter un grand danger pour les voyageurs en cas d’incendie, ainsi que d’autres anomalies techniques concernant le décollage et l’atterrissage des avions.L’autre projet concerné par ces investigations, est l’étude et  réalisation du pont trans rhumel « Salah Bey », dont la réalisation a été confiée à un groupe brésilien avec une enveloppe financière qui a dépassé 45 milliards de dinars, mais le projet n’a pas été achevé comme  convenu , avec le départ du groupe brésilien qui a abandonné les chantiers  sans avoir achevé les travaux , consistant à raccorder  la double voie « Soumam » avec l’autoroute Est Ouest au niveau de Djebel El Ouahche, en plus de la découverte d’une anomalie technique, menacant le pont d’effondrement, à cause d’un pilier en béton construit sur un sol mouvant, tout en  sachant que cette partie est classée zone rouge, par le bureau  d’ études du bureau spécialisé français « Simecsol ».

M A

Dernière modification le mercredi, 29 mai 2019 14:45
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85