Après leur offre d’allégeance à Tebboune

RND et FLN, les répudiés

03 Jui 2020
427 fois

La semaine dernière a vu les deux partis traditionnels du pouvoir, le FLN et le RND, désigner leurs secrétaires généraux, en les personnes de Badji Abou El Fadhel et Tayeb Zitouni, mettant ainsi fin à une année d’errance politique. Les deux nouveaux chefs, à peine élus ont choisi de consacrer leurs premières déclarations politiques au pouvoir issu du 12 décembre 2019 en lui envoyant un signal sous forme d’offre de service, proposant d’être partie prenante dans le projet de « l’Algérie nouvelle » portée par le président Tebboune. Les nouveaux secrétaires généraux du FLN et du RND ont chargé leurs entourages immédiats de faire savoir que les deux avaient soutenu individuellement la candidature de Tebboune, envers et contre leurs directions respectives qui ont parié sur Azzedine Mihoubi. Si les nouvelles directions du FLN et du RND ont beaucoup à gagner d’un probable arrimage au pouvoir, pour une rédemption politique, après une disgrâce post-chute Bouteflika, à El Mouradia on ne semble pas l’entendre de cette oreille. En témoigne la mise au point lundi soir du Directeur de la Communication de la présidence dont le communiqué claque comme une mise au point ferme, voir même un rappel à l’ordre au FLN et au RND de garder leur distance. Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune est le Président de tous les Algériens et "n’a de lien organique avec aucun parti politique agréé" a déclaré le ministre Conseiller à la communication, Porte-parole officiel de la présidence de la République, M. Belaïd Mohand Oussaïd, selon un communique relayé par l’APS. Dans les propos de Belaïd Mohand Oussaïd, qui sont présentés comme une réponse à « une question d’Algérie presse service », ce qui n’est au demeurant qu’un alibi pour embrayer sur l’évènement, il est encore précisé que "le Président de la République est le Président de tous les Algériens et par conséquent, il n'a de lien organique avec aucun parti politique agréé". Plus explicite , Mohand Oussaïd rappelle que "le Président de la République a gelé sa qualité de membre au Comité central du parti du FLN et, comme chacun le sait, il ne s'est pas porté candidat au nom de ce parti à l’élection présidentielle du 12 décembre 2019".La même mise au point s’agissant du Premier ministre à propos duquel, le porte-parole de la présidence rappelle que "Abdelaziz Djerad avait démissionné du parti FLN plusieurs années avant sa désignation en qualité de Premier ministre". Les propos de Mohand Oussaid dont la tonalité manque, à l’évidence, de diplomatie traduit en apparence un agacement de la présidence de la République devant les offres de services de Tayeb Zitouni et Badji Abou El Fadhel, invités en creux, à ne pas danser plus vite que la musique. La majorité des Algériens qui n’ont eu de cesse de réclamer le « dégagisme » du FLN et du RND, selon le célèbre mot d’ordre « Yetnahaw gaâ » ne sont pas dupes des changements de vitrines du FLN et du RND qui restent ad vitam lestés par l’héritage de Bouteflika. Or le président Tebboune inscrit son projet d’ « Algérie nouvelle » non pas en dialectique, mais en rupture avec les pratiques de gouvernance « Bouteflikiennes », qui se manifestait à travers son ingérence dans la gestion des affaires organiques du FLN et du RND qui devaient avoir l’onction préalable de Bouteflika et, après, de son frère. Que l’on se rappelle, à ce propos, de la manière vulgaire et brutale avec laquelle était dégagé, Amar Saâdani, après avoir été utilisé contre le général Toufik, pour laisser place nette à Djamel Ould Abbés, l’ami de la famille. Le président Tebboune et ses conseillers ont visiblement compris que le moment n’est pas encore propice pour s’encombrer du FLN et du RND avec lesquels il a plus à perdre qu’à gagner.  

H.Khellifi

Dernière modification le mardi, 02 juin 2020 20:45
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85