Ouverture prochaine ds magasins

Le ministère du commerce dément

04 Jui 2020
609 fois

« En réaction à des articles de presse datés de mercredi 3 juin, parus dans la presse écrite et électronique, et relatifs à la reprise de certaines activités commerciales, le ministère du Commerce dément tout ce qui a été rapporté. Le ministère du Commerce n’est pas habilité à statuer sur ce genre de questions, laquelle relève de la compétence exclusive du Premier ministre ». C’est en ces termes, que le département dirigé par Kamel Rezig s’est inscrit en porte-à-faux par rapport à des insertions relevées dans un quotidien national. La publication en question avait rapporté la veille qu’une vingtaine d’activités, dont les restaurants, les pizzerias, les fast-foods, les pâtisseries, l’habillement, l’électroménager, les cosmétiques et les articles ménagers vont reprendre leur activité prochainement, en citant une source proche du dossier au ministère du Commerce. Dans le même article qui a fait réagir le ministère du Commerce, il a été annoncé que la liste officielle de ces activités commerciales, qui vont faire l’objet d’un assouplissement des mesures restrictives, serait rendue publique, jeudi ou samedi. Selon les précisions apportées par le ministère du Commerce sur son site officiel, il est noté que ce département ministériel « n’est en aucun cas habilité à examiner ou à communiquer sur des éléments d’information relevant du seul ressort des services du Premier ministère », qualifiant les insertions du journal de « prétendues mesures visant la réouverture des commerces ». Tout en démentant « catégoriquement avoir eu à communiquer les éléments d’information contenus dans l’article en question », les services de Kamel Rezig n’écartent nullement une telle éventualité, qui pourrait intervenir à partir de cette semaine, pour calmer la grogne des commerçants, qui prend de l’ampleur à travers tout le pays. Le ministère du Commerce rappelle cependant qu’ « une réunion a regroupé le ministre avec les représentants des associations professionnelles en vue de trouver des solutions aux problèmes financiers que subissent les commerçants et artisans, impactés par le confinement sanitaire imposé par la pandémie de coronavirus Covid-19 ». Dans la même veine, il soutient qu’ « aucune décision n’a été prise en faveur de la réouverture des commerces, mais des propositions pour atténuer l’impact financier à l’instar de crédits bancaires sans intérêt et d’exonérations fiscales, ont été avancées par les représentants des commerçants et le ministre du Commerce s’est engagé à les transmettre au Premier ministre ». Quoi qu’il en soit, la réaction du ministère du Commerce ne va pas manquer d’approfondir le malaise des commerçants déjà à fleur de peau. Ces derniers, dont certains se sont exprimés dans les médias, refusent catégoriquement de dépendre du soutien de l’Etat, mais revendiquent l’ouverture de leurs commerces, et s’engagent par ailleurs à assurer le respect des mesures de prévention contre la propagation du coronavirus.

M.M

Dernière modification le jeudi, 04 juin 2020 17:52
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85