Réouverture des mosquées et des plages

La responsabilité des citoyens à l’épreuve

05 Aoû 2020
517 fois

De passage à la radio nationale, chaîne III, le ministre de la Santé a évoqué, hier, la prochaine réouverture des mosquées, en faisant savoir que la décision prise lundi lors de la réunion du Haut conseil de sécurité a pour but de « soulager » les citoyens, tout en insistant sur la mise en en œuvre des dispositions de prévention nécessaires. Abderrahmane Benbouzid a axé son intervention sur le respect strict de la distanciation physique et le port des masques ainsi que l’obligation, pour les fidèles, de se doter de leur propre tapis de prière, annonçant que « des personnes seront désignées afin de veiller sur le respect des mesures indiquées ». Il est à rappeler que la réouverture graduelle des mosquées concernera dans une première étape celles dont la capacité d’accueil dépassera 1 000 fidèles. Combien de mosquées répondent à cette exigence ? Il n’y a que le ministre des Affaires religieuses, qui pourra répondre à cette question ; mais celui-ci est resté curieusement à l’écart, laissant le soin au ministre de la Santé d’expliquer le dispositif que le gouvernement compte placer. A Constantine, à titre d’exemple, hormis la mosquée Emir Abdelkader, toutes les autres mosquées ne possèdent pas les capacités requises. Même cas pour les grandes villes, à l’image d’Oran, d’Alger, de Sétif ou d’Annaba. Bref, la question n’est pas aussi simple qu’elle apparait. Le 28 juillet, Youcef Belmehdi est déjà intervenu, en indiquant que la réouverture des mosquées ne peut être envisagée tant que l’épidémie du coronavirus continue de sévir. « Je comprends le besoin et le désir des citoyens de prier dans les mosquées. Mais nous ne prendrons aucun risque et nous attendrons l’avis du comité scientifique à ce propos », a-t-il déclaré à la radio. Selon lui, pas moins de 166 imams ont été contaminés par le coronavirus depuis le début de l’épidémie en Algérie, dont 15 ont succombé à la maladie. Le 29 juillet, le ministre a rectifié le tir, en annonçant à travers la chaîne Echorouk news que son département n’est pas opposé à la réouverture des mosquées et reste disposé à recevoir toutes les suggestions allant dans ce sens. Il avait même confirmé « la possibilité de rouvrir les grandes mosquées au niveau des wilayas où le confinement a été levé ». Ce sont apparemment ces multiples hésitations donnant lieu à des indécisions, qui poussé le Haut conseil de sécurité, présidé par Tebboune de reprendre les choses en mains, en optant pour une réouverture progressive des mosquées. Le fait que ce soit le ministre de la Santé, qui s’exprime sur ce sujet, et non le ministre des Affaires religieuses, pourrait être vu comme une sorte d’un rappel à l’ordre adressé à ce dernier. Ce serait aussi le cas pour le ministre de la Poste et des télécommunications, qui a démenti le 15 juillet dernier l’existence d’une quelconque crise de liquidités au niveau des agences postales. Le ministre, qui avait appelé « tous les Algériens à utiliser la carte magnétique ; pour retirer de l’argent des bureaux de poste », n’a pas expliqué pour autant pourquoi la majorité des distributeurs automatiques de la poste étaient hors de service. Il a fallu attendre le 2 août et l’intervention du Premier ministre, annonçant qu’il « a été chargé par le président de la République de mener une enquête sur le manque de liquidités dans les bureaux de poste, pour que la situation soit clarifiée, et que certaines incohérences dans le discours gouvernementales soient corrigées.

Mohamed Mebarki

Dernière modification le mercredi, 05 août 2020 11:17
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85