La 3ème édition à l’université

Congrès Maghrébin sur les toxi-infections alimentaires

02 Avr 2013
724 fois

Le Congrès Maghrébin sur les toxi-infections alimentaires est à sa 3ème édition. Après la 1ère (TIA1) à Casablanca (Maroc) en 2010 puis la 2ème (TIA2) à Hammamet (Tunisie) en 2011, l’Algérie organise le 3ème congrès (TIA3) à Constantine du 2 au 4 avril 2013 et consolider ainsi le réseau maghrébin par l’échange de données en matière de TIA et les échanges d’expériences des réseaux d’épidémio-surveillance et de gestion des risques. En l’espace d’une génération, la consommation alimentaire des Maghrébins s’est diversifiée par des apports culturels comportementaux, une meilleure disponibilité et une plus grande circulation entre régions et provinces, pays et ensembles géographiques (Maghreb, Monde arabe, Afrique, bassin méditerranéen, ...). L’alimentation se « mondialise » à travers les échanges culturels et le commerce international. Par voie de conséquence, les risques et les dangers se mondialisent également. Le bon sens indique que les ripostes et les préventions doivent être mondialement concertées et appliquées pour être efficaces. On s’en souvient, ces dernières années, la confiance du consommateur a été ébranlée par une série de grandes crises alimentaires, dont la maladie de la vache folle (ESB), la dioxine, la grippe aviaire, ... Les autorités publiques des différents pays, aidées des scientifiques doivent beaucoup travailler pour rendre confiance au consommateur et mieux protéger la santé publique. Assurer une alimentation aussi sûre et saine que possible aux citoyens est une obligation à tous les maillons de la production, de la distribution et des échanges entre pays et régions. Ceci exige une approche « holistique » qui englobe l’ensemble de la chaîne alimentaire et qui associe tous ses acteurs « de la fourchette à la fourche » et ... « sans frontière » ! Une alimentation sûre est une alimentation sans agent contaminant. L a production consolidée et les chaînes de distribution filtrent les produits contaminés ou insatisfaisants. Mais elles ne sont pas parfaites et laissent parfois passer des agents contaminants dangereux. Paradoxalement, ces fuites occasionnelles peuvent causer une dispersion rapide des produits contaminés, en raison de la grande connectivité des chaînes de distribution modernes au sein d’un pays mais aussi au-delà des frontières ... Il est donc de plus en plus important d’éviter tous risques de contaminations, ou du moins les détecter suffisamment à temps pour réagir le plus rapidement possible si cela arrive malgré tout. Le réseau complexe des chaînes de production mondiales exige un contrôle strict de la qualité à chaque maillon de la chaîne, et une coopération transfrontalière efficace. Par exemple, les consommateurs ont droit à la certitude que leur nourriture ne contient ni plus ni moins que ce qui est mentionné sur l’étiquette. Un étiquetage précis est donc indispensable. Un étiquetage transparent permet au consommateur de faire un choix alimentaire en connaissance de cause, et donne aux agriculteurs et aux industries agro-alimentaires la liberté du choix de ce qu’ils produisent. L’industrie agroalimentaire a un rôle très important dans la prévention des toxi-infections alimentaires (TIA) en mettant en œuvre des bonnes pratiques hygiéniques de fabrication tout au long de la chaine de production en adoptant un programme d’assurance qualité afin de se mettre en adéquation et en conformité.

M.A

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85