Métiers de l’artisanat

Les expositions-ventes des produits du terroir ne sont pas très rentables

12 Oct 2017
56 fois

Les expositions-vente des produits du terroir, elles seules, ne suffissent pas pour assurer  la commercialisation des produits, affirme un collectif des artisans constantinois.  En effet,  malgré les multiples  salons et expositions organisées par la tutelle à savoir  la direction du Tourisme et de l’Artisanat, les artisans  se plaignent du manque d’espace dédiés à la commercialisation des produits d’artisans notamment le produit fini, le manque de la matière première, des locaux permanents. Lors d’un travail d’approche réalisé, récemment en marge du salon national de la tenue traditionnelle, la majorité des artisans du territoire national   soulèvent les difficultés  face auxquelles  ils sont confrontés au quotidien. M Billel Bencherif, un artisan spécialiste dans la dinanderie, explique pour  sa part « que la dinanderie est en voix de disparition à cause des prix élevés de la matière première à savoir le cuivre, dont la disponibilité devient rare ». Ce même artisan  ajoute que «dans la pluspart des cas il est obligé de ramener la matière première à partir « du marché noir » à des prix  exorbitants. En effet, dit-il, le cuivre  que l’on utilise est importé par des commerçants qui  revendent dans le marché informel avec des prix inaccessibles. Cette situation freine  de manière significative l’évolution  de ce métier ancestral ». La majorité des dinandiers déplorent aussi  la non disponibilité des locaux dédiés à l’activité artisanale que l’Etat devrait créer dans les espaces inoccupés des communes. Et concernant l’art de la poterie, M Raïs Kamel, un artisan passionné par le façonnage des assiettes, vases, coupes  en céramique,   indique que « l’organisation des salons et des expositions-ventes aident les artisans à promouvoir leurs produits, sauf que ça ne suffit pas  pour l’ensemble des  artisans qui activent sur tout le territoire de la wilaya ». Cet artisan indique par ailleurs la réussite  du salon national  de la tenue traditionnelle, que la ville des Ponts a abrité. Cet événement qui a attiré  des visiteurs de plusieurs wilayas de l’Est nous encourage pour produire davantage et participer à ce genre d’expositions sur l’ensemble du territoire national. Pour rappel, Constantine totalise 8218 artisans inscrits auprès de la chambre de l’artisanat  et le réseau actif des artisans englobe  près de 100 membres actifs et près 17 métiers sont gardés à ce jour à savoir : la broderie ; la céramique d’art, la bijouterie la dinanderie un  art utilitaire et décoratif qui est toujours exercé dans ces anciens centres notamment à la Casbah d’Alger, la vieille cité de Constantine, La vannerie, artisanat qui utilise des fibres végétales et aussi les métiers de confection du costume et des gâteaux traditionnels.

Chahinez D.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85