Personnes aux besoins spécifiques 

Acquisition difficile du matériel adéquat

04 Déc 2017
73 fois

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale des personnes aux besoins spécifiques, célébrée le 3 décembre de chaque année, la ligue constantinoise Handisport  a organisé hier une exposition au niveau du palais Ahmed Bey en vue d’intégrer les handicapés  dans la société notamment la catégorie des trisomiques, les handicapés moteurs et les non voyants. En effet, dans leur quotidien ces personnes sont confrontées à des obstacles à travers des mentalités freinant leur intégration au sein de la société. Les chiffres de la communauté des handicapés sont alarmants avec prés de 12.000 enfants  au niveau de la wilaya de Constantine dont 2000 trisomiques selon les affirmations du président de la ligue Constantinoise Makhloufi Mohamed Lamine. Ce dernier explique que cette catégorie de notre société est confrontée à des obstacles pesants notamment l’absence de l’accessibilité au niveau des infrastructures,  la manque d’insertion professionnelle des jeunes handicapés fraichement formés  par les établissements professionnels ainsi que  les difficultés pour se procurer le matériel  pédagogique. Comme nous confirme  Bouhlassa Nour-el-islam un jeune de 24 ans handicapé moteur qui indique que : « je n’ai pas pu avoir une moto pour handicapé auprès de la DAS, ou même les chaussures adaptés je n’ai pas pu les avoir auprès de l’ONAPH». Selon ce jeune homme il y a des contraintes administratives pour que nous handicapés puissions nous procurer le matériel pédagogique auprès de l’administration concernée. Pour M. Chekeleb Saad le président de l’association des non voyants « Abdelhamid Benbadis », les cannes pédagogiques des non-voyants ne sont pas commercialisées chez nous  et si elles sont disponibles, leurs coûts sont très élevés. Le président de la fédération handisport  indique par ailleurs que  la catégorie des enfants trisomiques est importante dans notre société ; ces enfants  sont pris en charge  par des centres spécialisées jusqu’à l’âge de 18 ans mais une fois qu’ils achèvent leur scolarité, 80%  de ces handicapés sont « séquestrés » chez eux par leurs parents. Selon M. Mekhloufi Mohamed Lamine, les parents des trisomiques ont peur, par tabou, pour leurs enfants, car la société a un regard différent envers cette catégorie des trisomiques. Toutefois et à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des handicapés,  l’ensemble des associations présentes ont lancé un appel envers  les responsables du patronnat et les investisseurs de la wilaya pour  les solliciter à faire des dons  aux associations des personnes à besoins  spécifiques car les subventions de la wilaya et de l’APC ne peuvent pas couvrir les dépenses de cette catégorie notamment dans l’acquisition du matériel pédagogique et des motos pour les handicapés moteurs.

Chahinez D.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85