Imprimer cette page

Didouche Mourad

Cross-connexion à la cité Oued El Hadjar

08 Mai 2019
220 fois

A la cité Oued El Hadjar (commune de Didouche Mourad,) les habitants  du  lot 350 logements se plaignent, depuis quelques jours déjà, d’odeurs nauséabondes émanant de l’eau potable, et beaucoup d’entre eux se plaignent, dit-on, de maux à l’abdomen ainsi que  l’apparition de boutons chez les enfants. Selon un responsable de l’entreprise SEACO, il s’est avéré qu’il y à eu, en effet, une cross-connexion entre des eaux usées avec l’eau potable. Pour leur part les résidents disent avoir,  senti, dernièrement, une mauvaise odeur dans l’eau des robinets et un changement de sa couleur. Ce qui serait à l’origine des douleurs au ventre, ainsi que des problèmes dermatologiques(éruptions cutanées) après une douche avec les eaux polluées,  chez les enfants tout particulièrement .Un état de fait ayant contraint  plusieurs citoyens à alerter l’entreprise SEACO et l’APC. Le prélèvement d’échantillon de l’eau effectué par SEACO pour analyse a, d’après les affirmations des habitants ,confirmé l’existence d’une pollution, qui ne serait pas très dangereuse, mais il leur a été demandé de s’abstenir de l’utiliser jusqu’au règlement définitif du problème. Le responsable de la distribution à l’entreprise SEACO, Abdelhakim Hireche, a indiqué dans une déclaration, que le problème se trouve au  lot des 350 logements à la cité Oued El Hadjar, et plus, précisément, au niveau de trois bâtiments,  imputant la cause à l’issue de l’opération de contrôle et de vérification préliminaire, à l’existence de fuites à partir des canaux d’évacuation des eaux usées, qui se sont mélangées à l’eau potable. Les services de l’entreprise concernée ont avisé la wilaya et la direction de l’hydraulique, pour  procéder, à titre conservatoire, à la fermeture des raccordements tout en demandant à l’OPGI (’office de promotion et de gestion immobilière) de  réhabiliter le réseau d’évacuation en le rendant externe.

A.M

Évaluer cet élément
(0 Votes)