Nouvelle Ville Ali Mendjeli

Grève des transporteurs privés

10 Jui 2019
115 fois

Depuis hier, les transporteurs privés assurant la desserte entre Boussouf,  Djebel El Ouahch et la nouvelle ville Ali  sont en grève. Une situation qui a lourdement pénalisé la population, affirme un père de famille, rencontré à Daksi Abdessalem. Nous sommes, encore une fois, pris en otage par  des transporteurs qui ne soucient absolument pas des désagréments causés à la  population, a-t-il tenu à ajouter. Devant cette situation, les habitants, notamment les fonctionnaires, ont été contraints de recourir aux moyens de transport disponibles. Une aubaine et pour les taxieurs et pour les « fraudeurs », venus des  quartiers limitrophes afin d’assurer le déplacement des habitants qui ne savaient plus d’ailleurs à quel saint se vouer notamment en cette journée marquée par les examens du BEM. Et peu importe les revendications des grévistes, peu évidentes jusqu’à présent, il est inadmissible que le citoyen  continue de payer les frais d’une situation dont il n’est nullement responsable, ajouta notre interlocuteur. Cette grève, la énième, faut-il le rappeler, en l’espace de quelques mois, est l’illustration parfaite de l’anarchie qui règne dans le secteur du transport urbain. Parler de la qualité des prestations de services fournies aux citoyens, dans ce secteur névralgique, cela relève carrément de l’ironie. C’est souvent dans des conditions humiliantes que le citoyen se déplace à Constantine. Et la question demeure, en effet, posée : c’est pour quand la rénovation du parc relatif au transport urbain que tout le monde n’a cessé de revendiquer ? Il est temps que les services concernés interviennent afin de mettre de l’ordre dans ce secteur névralgique. Notons, par ailleurs, que seuls les bus bleus de l’ETC et le Tramway ont assuré la desserte entre la nouvelle ville et les différentes stations de la ville. Les taxis dits clandestins seraient à l’origine de cette grève, selon un représentant des transporteurs.

M.K

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85