Vieille Casbah

Les habitants en colère ferment l’accès au pont Sidi M’cid

11 Jui 2019
111 fois

Rencontrés hier alors qu’ils sortaient d’une entrevue avec le chef de  daïra de Constantine, de nombreux  représentants des habitants de la vieille ville, la mine défaite et pestant contre la décision de ce dernier lequel, contre toute attente, a  décidé  de reporter l’examen de leurs dossiers de recours de logement pour le mois de septembre prochain. Ils nous ont fait part  de leurs craintes de faire face à la colère de leurs concitoyens qui attendaient avec impatience le résultat de cette entrevue.  «Leur réaction sera terrible en apprenant que leurs recours ne sont pas prêts d’aboutir’’, expliqua un chef d’association de quartier. ‘’Nous craignons sincèrement qu’ils sortent dans la rue pour exprimer leur colère ‘’ , a-t-il poursuivi. Et c’est effectivement ce qui s’est passé hier après-midi lorsque des habitants de ‘’Rahbet Essouf’’ et de la vieille Casbah ont bloqué, durant plusieurs heures, l’accès au pont suspendu de Sidi-M’cid menant au centre hospitalo-universitaire (CHUC), bloquant ainsi la circulation menant vers les hauteurs de la ville des ponts , ( cité Emir Abdelkader , Ziadia et Djebel-Ouahch), et incidemment une partie du quartier de Bab-El-Kantara jouxtant le grand établissement hospitalier. Les représentants des associations de quartiers de la Haute Casbah, de la Basse Casbah, du R’cif, El-Djezzarine, Rahbat Essouf, Rebaine Chérif et de Trik Lejdida( rue Larbi Ben-M’hidi), se sont relayés pour nous dire le calvaire subi à travers les énormes pressions exercées par les concernés . Aujourd’hui, ils n’osent plus se présenter devant les mécontents car ceux-ci ne leur font plus confiance. « Nos dossiers de recours datent de 2011. Cela va d’une cinquantaine de recours dans un quartier donné jusqu’ à 300 pour celui de la Haute Casbah par exemple. Le tout dépasse le millier. Et tous les recours ont été faits pour des listes de programmes de relogements qui furent exécutés depuis maintenant 9 ans dans la nouvelle ville Ali Mendjeli. Et depuis, nos dossiers sont restés à l étude. Pourtant, le chef de daïra actuel nous a bien promis que nos recours seront examinés au début de ce mois de juin 2019. Mais aujourd’hui, nous ont-ils affirmé, il vient de nous déclarer que l’examen est reporté au mois de septembre prochain ». Et ils termineront en soulignant que les gens concernés par ces recours, vivant dans des conditions précaires dans de vieilles habitations qui menacent à tout moment de s’effondrer, ne peuvent plus attendre. « Aussi, nos interlocuteurs, ont déclaré craindre des perturbations dans ce secteur. Aussi, nous faisons appel aux autorités locales pour régler, le plus tôt possible, ce dossier des recours des habitants de la vieille ville ».

 A Mallem

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85