AIN ABID 

Le chef de daïra indésirable

12 Jui 2019
156 fois

Les informations qui nous sont parvenues hier de la ville d’Ain-Abid indiquent que la question du père de famille  qui s’est immolé le jeudi 30 mai dernier au siège de la daïra est le sujet qui taraude la société civile de la dite circonscription très remontée contre le chef de l’administration locale. A ce propos le président de l’association civile d’Ain Abid M.Boutaghane Lyès nous a déclaré hier que « les citoyens de cette agglomération sont entrain de se concerter pour répondre à cette provocation de l’administration et l’idée de chasser son premier responsable à savoir le chef de daïra et également de fermer le siège de la daïra commence à faire son chemin  dans leur esprit!»,c’est ainsi qu’il a tenu à nous expliquer la situation de la population fortement traumatisée par le suicide de Arbi Aissam, ce père de famille , qui s’est immolé par le feu au siège de la daïra le jeudi 30 mai dernier  car exclu de la liste des bénéficières du logement et dont la scène est restée vivace dans l’esprit de chacun des citoyens  de Ain-Abid, qui tiennent le chef de daïra pour responsable  de ce drame. «  En effet ce dernier après s’être éclipsé une dizaine de jours a repris son poste. Chose que la population a ressenti comme une provocation », a souligné M.Boutaghane Lyès le président de l’association qui craint une réaction violente de la population  qui refuse catégoriquement le retour de ce chef de daïra.« Aujourd’hui, a poursuivi  ce responsable de la société civile, afin de prévenir d’autres drames, les citoyens de la daïra, marqués par ce suicide qui les a profondément affectés,  exigent  leur participation à la commission de daïra de distribution du logement social. « Non pas pour exiger un  quelconque avantage , mais pour aider cette commission, à travers des informations authentiques sur ce sensible dossier  du logement, et pouvoir , éventuellement, orienter ses membres dans la prise de décision en se basant sur les faits tangibles et avérés et afin d’éviter   d’autres tragédies comme celle du   30 mai dernier ». Et de conclure que la situation à Ain-Abid demeure tendue suite au retour du chef de daïra à son poste.

A Mallem

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85