Affaire de la salle de cinéma du Khroub

Pourvu que «le provisoire» ne dure pas

11 Mai 2020
168 fois

Il fallait revenir sur l’affaire de la salle de cinéma Massinissa, sise à la commune du Khroub. Une affaire qui a été suivie, rappelons-le, par un large mouvement de protestation mené par des intellectuels, des artistes et des hommes de cinéma et de théâtre. Tout le monde s’opposait à la transformation de l’unique salle de cinéma, de la deuxième commune de la wilaya, en bureau de poste. De son côté, Mme Malika Bendouda, la ministre de la culture, n’a pas hésité à réagir en rappelant l’importance de cette salle de cinéma pour la ville du Khroub. Elle s’est opposée, dans un message diffusé sur son compte Twitter, à son transformation en bureau de poste. Le maire de la ville, en l’occurrence Boubakeur Bouras, a tenu à rebondir sur cette affaire et à mettre surtout les choses au clair en déclarant : ‘’nous n’avons pas transformé cette salle de cinéma en bureau de poste et nous ne comptons pas le faire’’. Et d’enchaîner, nous n’avons fait qu’aménager l’espace abritant les guichets et non pas la salle de cinéma qui restera, affirme-t-il, opérationnelle et elle peut être exploitée à tout moment. L’aménagement de l’espace réservé aux guichets en « bureau de poste provisoire » répond, selon le P/APC, aux nombreuses réclamations exprimées par les citoyens, notamment les retraités, les démunis et les handicapés. Ces derniers sont appelés à se déplacer au bureau de poste de la cité des 900 logements avec toutes les difficultés qui s’en suivent particulièrement en cette période de confinement marquée par l’absence de moyens de transport, a-t-il ajouté. Il est rejoint par Tayeb Benakhla, le directeur de wilaya de la poste et des télécommunications, qui estime que l’espace proposé par la commune, pour qu’il soit transformé en bureau de poste temporaire, répond effectivement aux conditions de sécurité, et ce, en attendant la réouverture de l’ancien bureau de poste, jouxtant le siège de la mairie fermé, depuis deux ans, pour travaux de réhabilitation. D’où les difficultés auxquelles sont aujourd’hui confrontés les retraités et les handicapés afin qu’ils puissent retirer leurs pensions. Je rassure les habitants d’El Khroub que nous ne voulons pas toucher à la salle de cinéma qui reste fonctionnelle, affirme M.Benakhla. Ledit responsable n’a pas manqué de mettre, lui aussi, les choses an clair en réitérant que son souci majeur n’était autre que d’assurer la continuité du service postal, dans des conditions particulières, dans une zone à forte densité.

M.Kherrab

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85