Agriculture

Wilaya pionnière dans la culture du colza

23 Fév 2021
532 fois

Le secteur de l’agriculture dans la wilaya de Constantine possède à présent une expérience probante dans la culture du Colza, et il peut relever le défi que se fixe le gouvernement pour la diminution, sinon la suppression totale, de la facture d’importation de l’huile.  Et comme nous l'a expliqué récemment M. Benserradj Djameleddine, le Directeur des Services Agricoles de la wilaya (DSA) : « La wilaya de Constantine possède maintenant de l’expérience dans la culture du Colza qu’elle pratique depuis 2009, où elle est arrivée à réaliser le plus grand nombre de semence à l’hectare avec 3 kilos 200 g de semis. Constantine a toujours été leader dans ce domaine et à grande échelle et c’est la première fois qu’elle a réalisé cette performance l’année passée. C’est pourquoi dans sa feuille de route actuelle le ministre de l’Agriculture et du développement rural a retenu le projet de relancer ce genre de culture à travers toutes les communes de la wilaya », nous a-t-il expliqué. Constantine a été toujours leader dans ce domaine car c’était la première wilaya qui avait lancé ce genre de culture en 2009 », nous-a-t-il expliqué hier . D’autre part, d’après M. Latrèche Brahim, technicien au niveau de la DSA de Constantine, dans sa stratégie agricole, le gouvernement parie sur la relance de certaines branches de culture à l’instar de celle du Colza pour la production de l’huile du même nom. Dans ce cadre, explique-t-il, l’objectif visé est de parvenir à réaliser, dans une première étape, 20 quintaux à l’hectare. » Nous avons déjà réalisé des résultats probants dans certaines de nos communes, comme à Béni Hamidène par exemple où un fellah a pu réaliser 35 quintaux à l’hectare». Cette année, cet objectif est tout à fait réalisable, a ajouté M.Benserradj, car les données ont changé et les agriculteurs qui se lanceront dans la production du Colza pourront viser l’amélioration de la production et, surtout, l'augmentation de la productivité en vue d’aller vers l’objectif de la diminution de l’importation de l’huile. Et cet objectif est loin d’être utopique puisque nos agriculteurs vont avoir l’avantage de travailler avec deux partenaires nationaux : Cevital et Sim qui vont s’engager à utiliser toute la production de Colza qui sera réalisée. Aussi, ils vont signer des conventions avec ces transformateurs qui fabriquent l’huile de Colza et grâce auxquelles, le producteur de colza sera assuré quant à l’écoulement de son produit, d'autant plus qu’il aura le choix entre ces deux partenaires.

A Mallem

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85