À la une

À la une

Sentant le vent tourner dangereusement pour lui, Abdeslam Bouchouareb, ancien ministre et ami personnel de Saïd Bouteflika, a quitté la France où il résidait de façon permanente, même quand il était membre du gouvernement Sellal, pour aller se réfugier au Liban, sachant qu’aucune convention d’extradition n’a été signée entre l’Algérie et ce pays. Mais selon Acharq Al Awsat, quotidien en langue arabe paraissant à Londres, cité hier par Al Bilad,…
Après Ahmed Ouyahia, un autre premier ministre est en prison depuis jeudi. Abdelmalek Sellal a été mis sous mandat de dépôt dans la matinée de jeudi. Il a été suivi, en fin de journée, par Amar Benyounès, ancien ministre du Commerce et de l’industrie. Selon un communiqué du procureur général de la Cour suprême, Abdelmalek Sellal et Amara Benyounès sont poursuivis pour « attribution d’indus avantages dans le cadre de…
En l’espace de quelques heures, deux anciens membres du gouvernement ont rejoint les hommes d’affaires déjà écroués. L’ancien premier ministre, Ahmed Ouyahia, a été mis sous mandat de dépôt, hier au milieu de l’après-midi par le juge d’instruction désigné par la Cour suprême pour juger les hauts cadres de l’Etat. L’ancien ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, a suivi en fin de journée. Présenté vers 13 heures 30 devant le…
Des dizaines de personnes, dont de puissants hommes d’affaires, écroués, des dossiers de ministres et hauts cadres envoyés à la Cour suprême et des dizaines d’interdictions de quitter le territoire national ; deux mois après le début des procès contre « la bande », la Justice travaille au pas de charge. C’est ainsi que douze anciens hauts responsables seront auditionnés, demain, par le magistrat de la Cour suprême. Il s’agit…
Mandats de dépôts en série, des mises sous contrôle judiciaire et des interminables auditions ; l’ouverture du dossier de l’homme d’affaires Mahiedine Tahkout et ses proches s’est avérée être une vraie boîte à Pandore. A l’aube du deuxième jour du traitement de l’affaire, les premières décisions sont tombées. Très tôt dans la matinée d’hier, le juge d’instruction près le Tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, a décidé de mettre sous…
Quelques semaines après le transfert de son dossier concernant l’affaire de Ali Haddad à la Cour Suprême, Ahmed Ouyahia est passé, de nouveau hier, devant le juge d’instruction près le Tribunal Abane-Ramdane, d’Alger. L’ancien premier ministre était interrogé dans le cadre d’une grosse affaire liée à des avantages accordés à l’homme d’affaires Mahiedine Tahkout. Il s’agit, visiblement d’une grosse affaire. En plus de l’ancien wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, d’anciens ministres…
Depuis la démission forcée du président Bouteflika, le 2 avril 2019, l’Algérie se trouve dans une impasse politique sans précédent et(surtout) un horizon totalement bouché du fait des divergences profondes entre le pouvoir réel incarné par le chef d’Etat-major de l’armée, Ahmed Gaid Salah ,appuyé par les partis de l’ex coalition présidentielle d’un côté ; le Mouvement citoyen, la majorité des partis politiques de l’opposition et les acteurs de la…
Le discours du chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah et son appel à « un dialogue inclusif » lancé, avant-hier soir, n’a eu aucun effet sur le mouvement populaire. Un non évènement. En effet, après avoir fait échouer la manœuvre de la présidentielle du 4 juillet prochain, qui fait désormais partie du passé, les algériens se sont mobilisés massivement, hier encore pour un 16e vendredi consécutif, pour exiger le départ de…
La vente des actifs d’Afrique d’Anadarko à Total a été très mal accueillie par l’opinion publique nationale. La transaction révélée, il y a 5 semaines, est venue peser de tout son poids sur une actualité déjà alourdie par des scandales financiers de toutes sortes. Ce sont les Américains, qui ont dévoilé l’opération, qui n’a pas manqué de susciter une controverse aux Etats-Unis, où elle a été dénoncée par l’investisseur activiste…
La date du dimanche 2 Juin marque un nouveau tournant de la crise politique et institutionnelle que vit l’Algérie, notamment depuis le départ forcé du président Bouteflika le 2 avril dernier. En effet, le Conseil Constitutionnel vers lequel tous les regards étaient braqués a rendu en quelque sorte son verdict au sujet de la présidentielle du 4 Juillet, constatant l’impossibilité de sa tenue à la date indiquée.» Le Conseil Constitutionnel,…
Le 15e vendredi, hier, du mouvement populaire du 22 février écoulé qui boucle, ce samedi, ses 100 jours, a été l’occasion pour des millions d’Algériens de répondre au chef d’Etat-major et vice-ministre de la Défense Nationale, récusant tout dialogue avec la Issaba et réclamant une transition démocratique. Mardi dernier à partir de Tamanrrasset, le Général-Major Ahmed Gaid-Salah appelait à un «dialogue qui mène à un consensus et un compromis sur…

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85