Cheikh Abdelhalim Bensamïa

Les bibliothèques et universités algériennes renferment peu de documents sur l’érudit

03 Jui 2013
553 fois

Les participants à une rencontre organisée samedi à Alger sur l’érudit Abelhalim Bensmaïa ont relevé le manque flagrant de documents et références sur cet illustre savant au niveau des bibliothèques et universités algériennes. Lors d’une journée d’étude sur Cheikh Abdelhalim Bensamïa, organisée à l’initiative de l’association « Les amis de la rampe Louni Arezki », M. Djilali Sari, chercheur, a déploré le manque d’informations et de recherches sur Cheikh Abelhalim Bensmaïa qui a contribué par son savoir et connaissances au rayonnement culturel en Algérie. Même la médersa Elthaâlibya d’Alger, témoin du passage de cet érudit, ne contient pas de documents ou autres supports sur Cheikh Bensmaïa, s’est-il indigné. Le manque de documents a poussé le chercheur à rassasier sa soif de connaissance sur cette personnalité éminente auprès de son entourage familial et de ses disciples. La rencontre a jeté la lumière sur la contribution de cheikh Bensmaïa à la promotion de la tarîqa tidjania à Alger et sur son rôle actif dans le mouvement réformiste durant l’occupation française. Les participants ont également évoqué le parcours militantiste de l’érudit qui s’était fortement opposé à l’enrôlement obligatoire en 1912. Pour sa part, le secrétaire général de l’association Les amis de la rampe Louni Arezki M. Djamal Soufi, a mis l’accent sur l’importance de traduire le quatrième tome du livre de Abelhalim Bensmaïa sur l’histoire de l’Algérie, estimant que cet ouvrage renferme des informations essentielles sur les érudits algériens dont Cheikh Bensamaïa. Né en 1866 à Alger, Cheikh Bensamaïa était à la fois humaniste, théologien, philosophe, théoricien et exégète. Il a écrit plusieurs ouvrages traitant de l’histoire de l’Algérie et de la religion avant de s’éteindre en 1933.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85