Un livre, un auteur

La globalisation, vue par un Algérien…

12 Jui 2013
671 fois

L’auteur DIAF Fellous est natif de la Calle (El Kala), licencié ès-sciences économiques, économiste et marketer, il livre dans cet ouvrage aux lecteurs les dessous de la mondialisation. Le titre en lui-même est révélateur : La globalisation, les institutions de Bretton-Woods, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et les pays en développement. Il faut souligner que tout ce qui est présenté dans cet ouvrage constitue un excellent cas contre l’économie globale, les différents thèmes abordés, montrent comment, pour la majorité des pays du Tiers monde, la libéralisation des échanges est venue pour connoter le colonialisme, et un système capitaliste dominateur. Les références principales quant au contenu de cet ouvrage, sont essentiellement les événements de Seattle, en 1999 où la conférence de l’OMC qui devait se tenir dans cette ville fut avortée et cela en raison de la forte opposition aux principes et règles de l’OMC, de la part des populations du Sud, en général et des sociétés civiles de ces pays ainsi que celles du Nord en particulier preuve en est, les graves événements qui ont eu lieu aussi à la conférence de l’OMC à Rome (où il y a eu mort d’hommes) et cela en plus des événements qui surgissent çà et là dans le monde, qui sont tous antimondialisation. Ces détails constituent la base de ces écrits où il n’est pas fait cas de l’Algérie, mais aux pays en voie de développement en général. Il faut dire que la plupart des groupes de citoyens dans les pays du Sud comme la plupart de leurs gouvernements sont furieux et se sentent très frustrés de la façon dont les intérêts de leurs pays et de leurs peuples sont marginalisés et même ignorés par l’Organisation Mondiale du Commerce. En fait les espoirs et illusions qui existaient en 1995, avec l’adoption du Géneral Agreement on Tariffs and Trade (GATT) négociations de l’Uruguay Round, où l’OMC est née, ces espoirs et illusions se sont vite évaporés et ce en relation avec la performance de l’OMC et la réalité de ses accords. Les promesses de faire bénéficier les pays en développement n’ont pas été tenures alors que la plupart de ces pays ont pris des obligations qui se sont avérées très onéreuses et ce dans les différents accords de l’Uruguay Round. Obligations qui vont causer un bouleversement économique et social à une grande échelle. Pour ce qui est du plan de l’ouvrage, il comporte quatre parties essentielles après la présentation, l’introduction et l’OMC et les pays en développement. L’auteur dans la première partie parle notamment de l’Organisation mondiale du commerce, qui est d’après lui un instrument pour gouverner les pays du Sud. Dans la deuxième partie il cite les institutions de Bretton6Woods, l’Organisation mondiale du commerce et leurs impacts sur les économies des pays en développement. ; La troisième partie fait référence à la globalisation qui n’est qu’une guerre déclarée contre les populations et la nature dans les pays du Sud et notamment la globalisation de l’agriculture en Inde et les forces conductrices derrière la globalisation en Inde. La quatrième partie est réservée aux implications de la globalisation et de l’OMC pour les pays en développement et les pays moins avancés où il cite les attentes des pays en développement tombées à l’eau, les abus des pays développés, dans le système basé sur les règles multilatérales, la marginalisation des pays les moins développés, les implications futures pour les pays en développement, les nouvelles pressions de la part des pays développés et enfin les défis millénaires et les objectifs lointains et plus fondamentaux. Il faut également souligner que le contenu de cet ouvrage reflète les points de vue des gens dont l’auteur appartenant à des pays de l’Hémisphère Sud et qui sont dans la quasi majorité des cas fondamentalement différents des conceptions de la libéralisation de l’échange des gens des pays du Nord c’est-à-dire le monde développé. Enfin l’idée maîtresse et dominante (les effets néfastes de la globalisation sur les pays en développement) contenue tout au long de cet ouvrage est illustrée dans un message de son excellence Monsieur le Président de la République adressé à la 6ème Conférence des chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union Africaine à Khartoum en Janvier 2006. Le livre a été édité par les maisons Monamira et El Malakia de Birkhadem à Alger en 2006.

 

Ahmed Chabi

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85