Traduction du sens du Coran en tamazight

Vers un travail scientifique rigoureux

18 Avr 2017
27 fois

Les démarches entreprises par l’université pour traduire le sens du Coran en langue tamazight vont permettre de passer d'éparses tentatives individuelles à un travail scientifique rigoureux, a indiqué dimanche à Constantine le président du Haut conseil islamique  (HCI), Bouabdallah Ghlamallah. Intervenant au cours d’une rencontre internationale sur "les efforts de traduction des sens du Saint Coran en langue Tamazight", organisée à la grande salle de conférence de l’université des sciences islamiques Emir Abdelkader dans le cadre de la célébration du Youm El Ilm (la journée du savoir), en présence d’universitaires, de chercheurs et de traducteurs, le président du HCI a affirmé que de telles initiatives offrent "l’opportunité de recueillir toutes les tentatives individuelles effectuées jusqu'ici, et de poser les jalons d’un travail collectif en veillant à la complémentarité des ces efforts". Il est nécessaire qu’il y ait "une homogénéité entre les langues arabe et amazighe", a-t-il ajouté, estimant que "le passage lisse" entre ces langues va aboutir "à l’unité linguistique et nationale" et plus particulièrement depuis l’officialisation de langue tamazighte, insistant sur la nécessité de mettre l’unité nationale "au cœur de nos préoccupations". De son côté, le président du Haut conseil de la langue arabe (HCLA), Salah Belaid, a estimé que chaque langue est représentée par son alphabet et que la meilleure façon d’écrire le tamazight est d’utiliser les caractères Tifinagh, avant d’ajouter que s’il s’avère nécessaire de recourir à un autre alphabet que le Tifinagh pour transmettre cette langue, l’alphabet arabe demeure, pour des raisons phonétiques, historiques et idéologiques, la meilleure option ». Il a, à ce propos, souligné "le lien étroit entre ces deux langues. Les intervenants au cours de cette rencontre ont unanimement affirmé que la traduction du sens du Saint Coran requiert une grande érudition religieuse et une parfaite connaissance des préceptes et enseignements de l’Islam. Organisée par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs en collaboration avec le HCI et HCLA, le haut commissariat de l’amazighité (HCA) et l’université des sciences islamiques Emir Abdelkader, cette rencontre aspire à "une ouverture sur la culture islamique en langue Tamazighte qui constitue une composante essentielle de notre identité nationale", a indiqué Ahmed Abdelli. Cette rencontre s’est poursuivie avec d’autres communications sur "la participation des cheikhs du Oued M’zab dans la traduction des sens du Saint Coran en Tamazight", "les efforts de Cheikh Mohamed Said Kaâbache dans la traduction du Saint Coran en langue Tamazight" et "les particularités maghrébines dans la traduction du Coran". La clôture de cette manifestation donnera lieu, lundi, à plusieurs recommandations, a-t-on indiqué. Pour rappel, une cérémonie de recueillement a été organisée dimanche matin au cimetière de la famille d’Abdelhamid Benbadis à Constantine en présence des autorités civiles et militaires de la wilaya.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85