Culture

Culture

Une soirée littéraire en hommage à Mouloud Mammeri, un des pionniers de la littérature algérienne d’expression française disparu en 1989, a été animée samedi dernier à Alger par des écrivains et poètes qui ont revisité son parcours et son œuvre à travers des lectures et des témoignages. Organisé par le Haut commissariat à l’Amazighité (HCA), dans le cadre des festivités marquant le centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri (1917-2017),…
Dans son livre « Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne – Des écrivains à l’épreuve », Kaoutar Harchi livre un travail d’investigation sociologique des trajectoires de cinq auteurs emblématiques algériens : Kateb Yacine, Assia Djebar, Rachid Boudjédra, Kamel Daoud et Boualem Sansal. Kaoutar Harchi est une jeune sociologue et romancière vivant en France. Elle enseigne aussi à l’université Sorbonne-Nouvelle et à Sciences Po. À travers ses écrits…
Le célèbre chanteur Hamdi Bennani, un des maîtres de la chanson Malouf, a animé mercredi dernier à Alger, un récital de musique andalouse dans ses variantes "Hawzi", "Mahdjouz" et" Aroubi", au plaisir d'un public conquis, relativement nombreux. Accueilli à l'Opéra d'Alger "Boualem Bessaïh", celui que l'on aime surnommer "L'ange blanc du Malouf" a embarqué, deux heures durant, l'assistance dans les méandres d'une randonnée onirique, durant laquelle le métier et le…
Le premier roman de Tahar Djaout, « L’Exproprié » (Sned, 1976) porte l’empreinte formelle de sa poésie éruptive. Car tous les romans qui suivront seront construits à partir d’une trame narrative claire même si elle n’est pas donnée à lire dans sa chronologie. Réécrit et publié en 1991, l’année de publication de « Les Vigiles », sa deuxième version définitive semble, sur le plan formel, plus assagie et policée que…
Un programme culturel et de loisirs a été élaboré par les services de la wilaya d'Alger au profit des familles algéroises tout au long des soirées du mois de Ramadhan, et ce à compter de lundi dernier jusqu'à la fin du mois, indique un communiqué des mêmes services. L'établissement "Arts et culture" appliquera un calendrier d'activités culturelles à travers les différentes communes de la capitale, en organisant des concerts de…
L’ENTV n’achète plus de programmes étrangers en raison des restrictions budgétaires imposées par la conjoncture économique. «Pour la deuxième année consécutive, le budget consacré à la production des programmes, aussi bien en interne qu’en externe, a été réduit d’environ 10% alors que les achats de programmes étrangers ont continué à être gelés et réduits à zéro », a annoncé, hier lundi 22 mai, Tewfik Khelladi, directeur général de l’ENTV, lors…
Par cette érudition intempestive paradant dans les formules savantes et exagérément ésotériques, l’auteur dépasse et déconstruit l’immanence d’un vécu cru, par ses plongées dans l’univers des œuvres de l’esprit, unique par son Histoire et ses histoires de Pied-noir, de guerres, d’exode, d’amours, de haines, de petites vies et de grandes illusions, pour en découvrir l’universalité de la Tragédie dans ses livres de chevet ou de dissertations données à ses étudiants. …
Le long métrage "Benbadis", réalisé par le syrien Bassil Al-Khatib et dont l’avant première a été présentée dans la nuit de mardi à mercredi à la salle des spectacles Ahmed Bey de Constantine, constitue "une œuvre cinématographique et artistique à dimension humaine", a déclaré l’équipe réalisatrice de ce film historique. "Le sujet du film était sensible et il fallait le prendre avec beaucoup de précaution", a précisé M. Al Khatib,…
Dzair TV veut reconquérir le grand public durant la période de Ramadhan. Ce mardi 23 mai, plusieurs artistes, journalistes, producteurs et sportifs ont été invités à découvrir le programme due Ramadhan 2017 et le nouveau siège de la chaîne du groupe médiatique de Ali Haddad. Le groupe Media Temps Nouveaux comprend également Dzair News et les deux journaux Le temps et Waqt el djazair, tous réunis dans le même immeuble,…
Ziani Chérif Ayad ne fait pas dans la nuance. Dans sa nouvelle pièce « Bahidja », présentée dimanche soir au Théâtre national MahieddineBachtarzi (TNA) à Alger, le dramaturge dénonce directement et ouvertement le terrorisme et prévient contre l’oubli et ses méfaits. Le metteur en scène s’est appuyé, avec l’aide de l’écrivain Arezki Mellal et du traducteur et musicien Noureddine Saoudi, sur le roman « Sans voile et sans remords »…
La générale de la pièce de théâtre "Bahidja", drame social sur la condition de la femme face à l'intolérance et au fondamentalisme religieux des années 1990, a été présentée dimanche soir à Alger devant un public nombreux et recueilli. Mis en scène par Ziani Chérif Ayad sur une adaptation de Arezki Mellal du roman "Sans voile et sans remords" de Leïla Aslaoui, le spectacle présenté au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (Tna)…

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85