Skikda : bidonville de Ben Houria

70 familles en attente d’un relogement

12 Aoû 2017
62 fois

Soixante-dix familles, résidents du bidonville sise à la rue Bachir Boukadoum, plus précisément à la maison Meftah communément appelée Ben Houria située en plein centre-ville de Skikda, ont réclamé leurs  relogements afin de sortir d’une vie difficile qui dure depuis  des décennies, et ont  renouvelé leurs doléances  aux autorités locales pour les inclure  dans la liste des bénéficiaires des logements sociaux dont l’attribution est prévue dans  les prochains jours. Ces familles, du quartier de Ben Houria vivent une situation catastrophique, dans des habitations précaires, souffrant du froid en hiver et de la poussière et des odeurs nauséabondes en été. Certains habitants du quartier ont parlé au journal « l’Est Républicain» du profond sentiment de  marginalisation qu’ils subissent par les autorités locales, en dépit des promesses formulées à plusieurs reprises par les responsables de la wilaya pour leur donner un logement décent. Au sujet de ce quartier, dont la construction remonte à l’aube de l’indépendance, les riverains se sont également plaints de la détérioration des voies menant au bidonville, de la prolifération des reptiles, des rongeurs, ainsi que des insectes à l’intérieur de la cité. «P . M», un résident du quartier, a souligné  que « depuis le début de la vague de forte chaleur sévère, les  serpents sortent de leur nid et se répandent ouvertement dans le quartier, et entre les huttes étain ; menaçant la sécurité et la santé des habitants et des jeunes enfants », en ajoutant: «les immondices sont partout, jetés dans les quatre coins quartier et émettent des odeurs nauséabondes et désagréables nuisibles à la santé de la population». On estime que 70 familles sont toujours bloquées dans ce camp qui souffrent en silence, sans les moindres conditions de vie normales. Pour référence, en 2014, selon les autorités compétentes, la direction de l’urbanisme et de la construction de la wilaya de Skikda a réservé plus de 880 hectares de terres destinés à la construction de plus  60 milles unités de logements de différentes formules, réparties sur  13 zones urbaines dispersées à travers la wilaya et avec un budget estimé à 340 milliards de DA. Mais de nombreux projets sont restés à l’arrêt .

Imed Moues

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85