Université Med Chérif Messâadia

Mise en valeur de l’opuntia

07 Déc 2017
60 fois

L’université Med Chérif Messâadia de Souk-Ahras a abrité hier un séminaire international sur le développement de la filière du figuier de Barbarie en Algérie. La cérémonie d’ouverture de cette manifestation scientifique s’est effectuée en présence du wali, M. Badaoui Abbès, de son excellence l’ambassadeur du Mexique, M. Juan José Gonzalès Mijalès ainsi que des représentants du ministère de l’environnement et des énergies renouvelables et du Groupe allemand GIZ. Etalé sur deux jours, mardi et mercredi, ce séminaire aura été marqué par une approche multidisciplinaire très étoffée sur cette plante faisant partie de la famille des cactus très répandue chez nous appelée « hindi «. Dans son allocution, le diplomate mexicain n’a pas manqué d’encenser les bonnes relations qui existent entre les deux pays dans le domaine notamment des échanges commerciaux et culturels appelant à l’élargissement de ceux-ci à d’autres domaines. Le professeur Madani Khoudir, chercheur à l’université de Béjaia, qui est intervenu lors de la première journée, s’est attelé à faire connaître l’histoire et l’usage du fruit de cette espèce végétale en précisant son origine géographique qu’il a localisée dans le pourtour des pays méditerranéens avant de voir exporter sa culture dans certains pays de l’Amérique centrale, particulièrement au Mexique à la faveur des conquêtes coloniales des Espagnols notamment. L’intervenant dira que cette plante aime les textures rocheuses et n’exige pas forcément beaucoup d’humidité vantant sa production prolifique qui peut, d’après lui, être d’un apport économique profitable sur le plan nutritif et médicinal ( huile de graine, farine de fleurs, ji concentré, confiture et pâte de fruit, pectine, mucilage, etc. ) Dans son intervention, Mme Nadia Oulesbir, présidente de l’association CACTUS-DZ a insisté sur la formation des agriculteurs dans la filière et a souhaité que les universités algériennes introduisent dans le cadre de la mise en place d’une stratégie nationale cette filière dans leurs programmes de recherche expliquant que cette plante est capable d’’apporter à travers son exploitation industrielle une panoplie de produits cosmétiques, voire pharmaceutiques. « Cette plante contribue dans une large mesure à la lutte contre la désertification et permet ainsi d’empêcher l’évolution du paysage désertique « a-t-il affirmé. M.Rachid Boukhchem de l’INRAA a donné pour sa part les grandes lignes du programme de son organisme qui se résument  en l’ intensification de cette culture, le développement du dispositif industriel avec comme corollaire la création de postes de travail permanents et la démarche pour obtenir la certification. M. Noureddine Benarfa du HCDS a traité, quant à lui, le problème de la transition de la plantation traditionnelle vers le choix de développement en recommandant de s’appuyer sur l’expérience des pays tels que le Mexique, l’Afrique du Sud, voire la Tunisie en tant que pionniers dans cette filière agricole. Suivront dans l’après-midi les interventions des experts mexicains sur l’expérience mexicaine, les techniques culturales utilisées, les principaux facteurs influençant la culture et le rendement du produit et dans la matinée du lendemain, la chaine de valeur du produit et les nouvelles techniques de transformation et le circuit de commercialisation. L’après-midi de la deuxième journée sera consacré à la mise en place de trois ateliers qui livreront chacun la synthèse de leurs travaux pour être débattue et éventuellement enrichie. Ce séminaire sera clôturé par la traditionnelle communication des recommandations.

H.F.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85