SOUK-AHRAS: Agriculture

Les fortes précipitations ravivent l’espoir chez les céréaliers 

14 Jan 2018
147 fois

Les agriculteurs de la wilaya de Souk-Ahras sont heureux et pour cause il y a eu tellement de précipitations ce week-end dans la région qu’ils sont de nouveau gagnés par l’espoir de voir leur saison sauvée puisque la pluviométrie enregistrée estimée à 40 mm par les services locaux de la météorologie laquelle, du reste, est appelée à évoluer durant les prochains jours, est largement suffisante du moins pour la période actuelle, admettent-ils. Il est vrai que le déficit pluviométrique noté durant la saison automnale a fait craindre le pire pour notamment les céréaliers qui désespéraient de voir éclore les grandes superficies emblavées d’autant plus que même les possibilités d’irrigation par le moyen de l’aspersion se sont vu réduites à la portion congrue en raison de la baisse alarmante du niveau des barrages qui en a résulté et particulièrement de celui de Oued Charef qui, d’habitude, grâce à son importante capacité de stockage, est capable de prendre en charge à lui seul les besoins en irrigation de toute la partie sud de la wilaya intégrée dans les Hauts-Plateaux où la céréaliculture est généralement la mieux répandue. La joie est autant ressentie par les maraîchers qui commençaient à prédire une mauvaise passe pour leurs cultures privées durant de longues semaines de la moindre ondée nécessaire pour leur survie. Même les éleveurs voient leur espoir ravivé à la faveur de cette manne pluviométrique inattendue dans la mesure où les parcours de pâturage quasi entièrement asséchés, vont ainsi retrouver leur voile verdoyant aux premiers rayons de soleil, synonyme de pérennisation de la production laitière coutumière indispensable à la limite à la consommation locale. Le bonheur le plus évident est perçu en réalité chez le commun des mortels en ce sens que le spectre de la pénurie d’eau de consommation qui se dessinait à l’horizon de la haute saison s’est tout d’un coup dissipé à l’issue les fortes précipitations qui se sont abattues durant les dernières 48 heures sur la wilaya permettant un remplissage plus ou moins rassurant particulièrement du barrage de Ain Dalia qui alimente non seulement l’ensemble de la population du chef-lieu et les communes périphériques mais aussi certaines localités des wilayas voisines à l’instar de Guelma et d’Oum El Bouaghi qui ont subi les mêmes aléas climatologiques les soumettant à un déficit hydrique aussi important. 

H.F

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85