Le wali de Guelma , Kamel Abla :

‘‘Participer pleinement à la construction d’une cité développée’’

10 Mai 2019
282 fois

Promu au mois de juillet 2018 au rang des walis, alors qu’il occupait les fonctions de secrétaire général de la wilaya d’Annaba, Kamel Abla, chef de l’exécutif de l’une des plus importantes et immenses wilayas, en l’occurrence Guelma, veut gagner son passage : « participer pleinement à la construction d’une cité, debout, fière et tournée vers la transparence et la clarté ».  Kamel Abla, le wali de Guelma affiche une détermination à toute épreuve, quand il évoque les chantiers qui s’ouvrent dans sa circonscription, quelle que soit leur dimension et ce, nonobstant les moyens humains et matériels dont il dispose. Ce commis de l’Etat dit et soutient qu’il ne saurait accepter que quiconque, au nombre de ses collaborateurs directs, baisse les bras devant la moindre difficulté. Quelle meilleure démarche pour cerner au mieux les problèmes d’une wilaya aussi vaste que Guelma, qui compte pas moins de 34 communes, que celle basée sur l’écoute ? Le nouveau wali qui a appréhendé dans sa juste dimension l’impératif de s’ouvrir sur les attentes des citoyens l’aura inscrit comme une priorité dans sa stratégie de proximité. Les visites non-stop rendues aux communes les plus éloignées et les rencontres avec les citoyens s’insèrent dans une vision innovante de la gouvernance locale qui vise la réponse aux besoins des citoyens à travers les actions de développement local. Kamel Abla, a opté pour le contact direct avec le citoyen. En un laps de temps très court, le wali a visité nombre de communes y compris celles confinées dans les massifs la Maouna, et disons le franchement laissés-pour-compte au gré de la conjoncture. Le wali aura constaté que ces zones qui portent les stigmates des effets ravageurs de la colonisation et des groupes terroristes, croulent sous le poids des déficits en dépit de l’effort consenti par l’Etat ces dernières années dans le développement rural. Il s’agit plutôt d’une nouvelle approche qui privilégie la prise en charge des besoins du citoyen. Aussi et toujours dans le droit fil de cette démarche le wali fait de l’amélioration de la qualité de la prestation des institutions publiques un leitmotiv. Sachant pertinemment que de cela dépend largement la restauration de la confiance du citoyen en les institutions de l’Etat. Toutes ses orientations à l’endroit des commis de l’Etat dans les communes où il s’est déplacé versent dans cet objectif conformément aux directives gouvernementales portant sur l’amélioration du service public. Quand bien même l’étendue territoriale de la wilaya est considérable comparativement à d’autres wilayas, il n’est pas utopique d’ambitionner de réduire les disparités existantes entre les nombreuses communes qui lui sont rattachées. L’action locale qui émergera de cette vision du développement planifié en adéquation des besoins réels viendra à ne pas en douter viendra à bout de l’iniquité qui fait toujours le lit des exclusions dangereuses, voire compromettante pour la cohésion sociale. Située entre Annaba et Constantine, la wilaya de Guelma s’affaire à fouler la cour des grandes wilayas du pays pour arracher le titre qui lui convient de droit, d’autant plus, qu’elle dispose d’une armada d’atouts, telle qu’elle ne lésine pas sur les moyens pour assurer à ses habitants un présent confortable et un avenir prospère. Il en est ainsi de son potentiel agricole et sa luxuriance touristique thermale. « Les importants investissements de l’Etat ayant ciblé Guelma lui ont servi de tremplin, dont la projection vers un futur indubitablement confortable sur le plan économique est d’ores et déjà lancée  » a tenu à préciser le wali. Outre une dynamique sans précédent qui conforte ses assises économiques, la wilaya de Guelma qui s’équipe à une cadence effrénée ne dédaigne pas pour ajouter, à chaque fois, des cordes à son arc de développement. Menée par des cadres d’Etat compétents et intègres, cette nouvelle approche empreinte d’une politique rationnelle et perspicace a permis à l’antique Calama de sortir de sa torpeur, dont les signes annonciateurs d’un lendemain révélateur et commode ne peuvent plus se cacher. L’exécutif de cette wilaya n’a depuis jamais rompu avec la célérité dans l’action de tous les moments pour échafauder une ville sous la férule d’un responsable averti, en l’occurrence le wali. La cité ne peut qu’être fière tout autant que ses habitants dont les aïeux avaient marqué l’histoire de leur cité martyre de hauts faits d’armes. Guelma, pôle universitaire en expansion en plus de sa vocation industrielle et agricole mérite un meilleur sort. Ce vœu cher à tous les Guelmis est peut-être en train d’être exaucé. Du moins, le wali affiche une volonté évidente de changer les choses. Une chose est sûre, le commun des visiteurs vous dira que la wilaya change de paysage en se tournant résolument vers l’avenir. Guelma conforte ses assises d’une cité balnéaire thermale par excellence, à une cadence effrénée. Le travail de fourmi à l’actif de l’actuel exécutif fait que cela est à portée de main. Les fruits de ce coup de fouet ayant extirpé la cité de sa léthargie sont perceptibles, voire visibles à l’œil nu.

B. Salah-Eddine

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85