Filfila

Les habitants des bidonvilles assiègent l’APC

14 Mai 2019
292 fois

En apprenant qu’un quota de 150 logements va être distribué prochainement dans le site de BOUZAAROURA, alors qu’ils voulaient plus de 300, les habitants de deux bidonvilles de la commune de FIL FILA n’ont pas trouvé mieux que d’assiéger la mairie au moment où le chef de daira et le maire s’y trouvaient pour mettre les dernieres retouches a ce dossier qui ne prend pas en considération le cas des plus anciennes familles qui y résident a partir du moment que c’est le tirage au sort qui va rentrer en ligne de compte. Un tirage au sort qui risque de favoriser les arrivistes de 2018 et de 2019 tout comme BARTATOU. L’élément déclencheur a été incontournablement le wali consécutivement à sa déclaration de jeudi dernier. Un lapsus qui risque de mettre le feu aux poudres chez les occupants des habitations précaires qui mènent une lutte sans merci contre les nouveaux arrivants tandis que d’autres ferment les yeux moyennant monnaie sonnantes et trébuchantes. Un opportunisme non dénué d’intérêts particuliers évidents. Il va sans dire que l’actuel wali est allé trop vite en besogne en matière de logements. Il tente de faire en sorte d’occulter ce qui a été accompli par ses prédécesseurs étant donné qu’en un laps de temps relativement très court il veut reloger tout le monde . Mais à toute solution de sortie de crise, il faut de la réflexion, et encore plus, dans la gestion de distribution des logements «explosifs» dans un environnement ou pas mal de revendicateurs se montrent obtus et intransigeants. La méthode de tirage au sort dans le contexte des habitations précaires ne peut qu’accentuer leurs inquiétudes vers une impasse dont les conséquences seront préjudiciables à chacun et à tous. Le cas de la séquestration du chef de daïra et du maire jusqu’à  l’après-f’tour par les citoyens de Filfila en est un exemple à méditer. Cela suppose une meilleure réflexion dans les agissements, voire d’autres décisions de l’administration, d’où l’appel à des propositions concrètes et applicables issues de réunions de bon sens.  

Rabah Oudjani

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85