Mila: Investissements

Des potentialités agricoles prometteuses

06 Jui 2019
110 fois

La wilaya de Mila est considérée comme un pilier de l’agriculture et devient, au demeurant , un créneau incontournable  pour le développement économique local et national de par la diversité et la qualité  des produits  cultivés . Elle est classée pôle agricole stratégique pour la région est du pays eu égard à ses potentialités productives et son patrimoine agricole composé de 588.900 ha, dont une superficie agricole de 337.557  hectares de superficie agricole ha ; la superficie agricole utile étant de 239.150 ha. La superficie irrigable est de 14.541 hectares dont 4.747 Ha irrigués depuis le barrage de Béni Haroun, en attendant l’irrigation  de la vallée s’étendant  entre Téteghma, M’chira  et Ouled Khelouf  pour atteindre une superficie de plus  de 8.000 Ha. Les potentialités agricoles de la wilaya de Mila offrent , dans l’immédiat, plusieurs opportunités aux investisseurs, apprend-on hier de la direction des services agricoles (DSA). Aux côtés des autres caractéristiques de cette wilaya que sont le tourisme et la pêche, l’agriculture recèle plusieurs opportunités d’investissement au niveau de ses nombreuses filières, indique-t-on. Ainsi, la réhabilitation de ce secteur , redynamisée et renforcée à partir de 2001 par le programme national de développement agricole et rural (PNDAR), a permis, grâce à la politique de soutien, d’atteindre une production  très encourageante  de céréales, d’ail ,de lentilles  et autres cultures maraîchères  par campagne .Pour fructifier  et valoriser ce potentiel, il est nécessaire de renouveler les structures de transformation et de stockage qui sont vétustes et inaptes, actuellement, dans la perspective de réaliser un produit de qualité et concurrentiel sur le marché, a-t-on souligné. La filière de l’ail  nécessite la réalisation de petites unités de transformation  pour, entre autres, la production et le conditionnement de l’ail dans la région de Teleghma où la production a atteint  un  record à l’echelle national ces dernières années. Grâce au programme de développement de la filière oléicole au niveau de la partie nord de la wilaya, notamment, cette région a connu une extension remarquable de la superficie d’oliveraies et un engouement perceptible envers cette activité ancestrale. Particulièrement des jeunes se sont investis dans l’oléiculture et tentent d’augmenter la production qui dépassera, cette année, les 100 000 quintaux d’olive qui, après trituration au niveau des huileries traditionnelles et modernes, offre une quantité qui frôlera les 20 hectolitres d’huile d’olive.  .Dans les années à venir ,plus  7.000 ha seront plantés au niveau de la wilaya, pour la création des huileries  et la valorisation des sous produits des unîtes de transformation, a-t-on ajouté. Classée wilaya-pilote  productrice de  lentilles  à l’échelle nationale, Mila connue depuis toujours pour sa production de légumineuses, a enregistré en 2016, selon les services de l’agriculture, des résultats probants, classant la wilaya en tête en matière de production de ces aliments qui entrent dans l’alimentation de base des habitants de la région. Le directeur des services agricoles a affirmé, dans ce contexte, qu’une importante superficie de l’ordre de 2.575 hectares a été consacrée aux légumineuses qui ont engendré 35.093 qx de légumes secs (pois chiches, fèves, petits pois et lentilles) dont 26.400 qx de lentilles de qualité supérieure, très demandés sur le marché. Les responsables du secteur ont enregistré, à ce sujet, un rendement record atteignant 30 qx à l’hectare au niveau des terres situées dans la commune Benyahia Abderrahmane et qui, à l’instar des communes d’Oued Athmania, Ferdjioua, Chelghoum Laid, Oued Endja et Mila, constituent les régions les plus importantes en matière de production de légumes secs dans la wilaya. Cette culture connaitra un important développement grâce à la politique de soutien de la filière, qui visera l’encouragement des multiplicateurs de pois chiches et de lentilles à préserver la variété autochtone de la wilaya, outre la valorisation de ces produits par la mise en place d’unités de conditionnement. Pour sa part, la production laitière de vaches est en constante expansion. Le bassin laitier d’Oued El Athmania , au sud de Mila, qui inclut la commune éponyme ainsi que celles de Chelghoum Laïd et Tadjnanet, considéré parmi les plus importants à l’échelle nationale, , a souligné le directeur des services agricoles (DSA), Messaoud Bendridi, relevant que Mila compte un cheptel bovin de plus de 100 000 têtes dont 46 000 vaches laitières incluant 18 000 de races importées, 18 000 de races améliorées et 10 000 de races locales. 

Berkane S.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85