Skikda : Pour retirer leurs pensions

Les retraités battent en retraite

30 Juil 2020
609 fois

Visiblement fatigués, les retraités qui n'arrêtent pas de faire des aller- retour à la poste centrale pour encaisser leurs pensions laissent pointer de l'amertume, de la déception mais aussi et surtout du désenchantement car depuis voilà maintenant une semaine, ils retournent bredouilles à leur domicile par faute de liquidités en cette période de l'aïd ou l'achat du mouton s'avère impératif. Visiblement déçus, par cette aventure aléatoire, ils se demandent pourquoi on les empêche de disposer librement et normalement de leur argent dans tous les bureaux de poste des 37 communes de la wilaya de Skikda. Là où ils se trouvent, ils sont entassés dans les salles d'attente et à d'interminables chaines dans une chaleur caniculaire où le thermomètre avoisine, ces temps ci, les 35° C. Il va sans dire que le nouveau calendrier des versements de pensions imposé d'un commun accord entre Algérie poste et la CNR afin de leur assurer une bonne prise en charge dans la rapidité d'exécution des opérations bancaires, a ouvert la voie à la spirale des ratés préjudiciables fondés sur l'anarchie et d'un désordre fait au mépris des règles de distanciation sociale pourtant recommandées par les autorités sanitaires afin de phagocyter la progression du Coronavirus. Dès cinq heures du matin , l'affluence vers les bureaux de poste fait massivement son chemin démesurément grossi par des chaines interminables. A la grande poste, une foule de retraités est massée sur le trottoir depuis la banque centrale alors que les autres s'entassent par dizaines à l’intérieur des salles d’attentes submergées par une colonie de femmes âgées. Des scènes affligeantes qui vous fait vibrer vos entrailles et font pleurer plus d’un . . Dans son bureau, Mr Saadi , directeur de la banque d’Algérie pousse un ouf de soulagement en nous apprenant qu'un convoi de fonds est prévu pour le dimanche 26 juillet. Si la nouvelle ravit la multitude des visages, elle est vite transformée en déception par le fait que les retraités n'auront droit qu'a 30.000 DA pas plus. Ce n'est pas un passe -temps délicieux de revenir le lendemain pour percevoir le reste de leurs pensions devant une chaine déprimante qui se forme. Un véritable calvaire pour les vulnérables atteints de maladies chroniques.

R. Oudjani

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85