BORDJ BOU-ARRERIDJ

L’édile d’El Hammadia au-dessus de la loi

23 Fév 2021
320 fois

La grogne, les mécontentements se poursuivent au niveau de la commune d’El-Hammadia, chef-lieu de daïra situé à une dizaine de km au sud du chef -lieu de la wilaya Bordj-Bou-Arréridj. Après la récente rencontre du chef de daïra avec le mouvement associatif et la société civile où la gestion du président de l’APC et son exécutif communal a été mise à nu, la visite effectuée par le wali, Dr. Mohamed Benmalek à une partie des localités Est de cette commune a été mise à profit par les habitants des villages de Laabachi-Bouarous-Safya-Tebdila et Madjen-Omrane d’exprimer directement au wali le ras-le-bol de la gestion catastrophique des affaires de la commune et qui perdure sans qu’aucune mesure ne soit prise quant à cette normalité exigée par l’ensemble des citoyens de cette commune. Les griefs du président d’APC et son exécutif communal portés à la connaissance sont une longue liste de dérives, de laxisme et de fuite en avant. La lecture de cette liste et la manière par laquelle elle a été exposée au wali relève que les citoyens de ces 5 villages ont fait une véritable constatation objective de la léthargie dans laquelle baigne la commune par la faute du maire et de son exécutif communal totalement détaché des préoccupations des citoyens. « Nous avons du mal à transmettre nos préoccupations et attentes au président d’APC qui est toujours absent ; Les citoyens trouvent heureusement un répondant auprès du chef de daïra, du commandant et du chef de brigade de gendarmerie nationale et du chef de sûreté de daïra », clame un président d’association. Un autre s’étonne : « comment se fait-il, que le maire condamné à une année de prison ferme continue à exercer son mandat électif sans qu’aucune mesure ne soit prise à son encontre par la tutelle administrative », et d’ajouter : « Je pense que cet élu est au-dessus de la loi au détriment de l’intérêt de la commune et de ses habitants ». Le président d’association du village Madjen-Omrane s’étonne aussi pour dire : « Au moment où le pays amorce une nouvelle page de reconfiguration et de lutte contre les pratiques du passé, la commune d’El-Hammadia replonge dans le flou et sa gestion catastrophique ne semble plus intéresser personne ». Il en veut pour preuve la mauvaise répartition des projets, le logement rural érigé en quota entre les membres de l’exécutif communal et leurs familles, le retard flagrant dans la réalisation des projets de développement. Etonnant encore, cette session extraordinaire de l’APC convoquée dimanche par le président de l’APC avec un ordre du jour qui comporte 24 points dont des délibérations qui n’ont pas été prises en temps voulu depuis plus d’une année, des projets qui stagnent depuis des mois. Sur les 19 membres de l’APC présents à cette session, 11 élus ont rejeté cet ordre du jour. Ils ont exigé l’intervention du wali afin d’ordonner des enquêtes et de situer la responsabilité du maire dans cette cacophonie qui dure depuis plus de deux années. Un autre élu enchaîne : « Dans le cas où ce chaos perdure, nous serons astreints à écrire une lettre ouverte au ministre de l’Intérieur ».

Ahmed Saber

Dernière modification le lundi, 22 février 2021 20:48
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quotidien indépendant d’information édité par la E.U.R.L. Hippone Edition et Communication.

Rédaction & Publicité : 6, Place Tarek Ibn Ziad - Annaba

Rédaction: Tél & Fax : 038.45.90.15

Publicité: Tél-Fax : 038 45.90.16

Bureau de Constantine : Maison de la Presse Tél/fax: 031.61.60.79 

Bureau de Souk-Ahras : 8, place de l’Indépendance (ex place Thagaste )
Tél - fax : 037 31.08.53

Bureau de Skikda : 6, Rue Mostefa Benboulaïd  - Tél : 038 76.57.85